La vie à faire naître

Le charisme mariste à développer dans toutes les cultures (« Présence mariste » n° 270, janvier 2012)

Le mot le plus répété pendant la rencontre du « Belivin » a été celui de « mariste ». Nous sommes tous des habitants d’une même planète, mais ce qui nous unissait le plus, c’était de faire partie de la même famille mariste.
Voici avec vous trois réflexions sur le charisme, la vocation et le silence.

Multi culturalité du charisme mariste
Des jeunes ont étudié dans une école mariste depuis 6 ans et d’autres ont connu les Maristes à l’Université, à l’hôpital, dans les œuvres sociales. Des Frères travaillent au coude à coude avec les jeunes et d’autres dans un bureau. Des provinces se développent, d’autres diminuent. Des jeunes parlent beaucoup et d’autres sont muets. Mais nous sommes tous unis par le même charisme !

Appel au secours
Frères, nous avons besoin de vous. Mais en réalité, vous êtes peu nombreux. Inutile de dépenser des énergies en tournant autour du pot. Alors l’appel s’adresse à nous, les laïcs. Quelle est ma vocation ? Comment puis-je travailler pour l’Évangile à partir de la réalité mariste ? Je crois que c’est un appel très clair pour chacun de nous.

Contraste
Je préfère le silence des 4 ou 5 personnes qui sont venues de l’Afrique. Au milieu de tant de mots, tant de fêtes et tant d’effusions, ils étaient discrets, observateurs. Pour la première fois, ils sortaient de leur pays et voyageaient dans le premier monde. Qu’ont-ils pensé, ressenti ? Que leur ont dit nos discours, quand, à côté de chez eux, les gens meurent de faim ?

Notre charisme multiculturel, simple peut les encourager à s’engager.

Ignasi GALLIFA, 26 ans, Barcelone


Feu d’artifice
Nous sommes des jeunes maristes du monde entier, réunis pour partager une expérience qui a laissé des traces. Le charisme mariste nous a invités à ÊTRE acteurs ici et maintenant, à VIVRE à fond et à continuer à CROIRE au projet de Jésus, de Marie et de Marcellin, dans la simplicité.

En 2008, lors des JMJ à Sydney, je me suis déjà sentie privilégiée et de nouveau, un grand cadeau m’a été accordé : les JMJ maristes. On m’a fait comprendre que c’était une expérience unique.

Croire à la vie
Ces journées, un véritable arc-en-ciel !
Des journées couleur rouge, pleines de passion dans lesquelles jaillissent énergie, union, émotion, espoir…
Des journées couleur bleu ciel marquées par la convivialité, le sourire et le bonheur d’être ensemble. Des journées pour réaffirmer nos convictions que nous sommes des jeunes maristes et que nous devons beaucoup donner.

C’est le moment de croire à la vie, aux signes, à notre foi… sans oublier qu’en chacun de nous se trouve un énorme feu d’artifice qui désire briller.

Qu’attendons-nous pour qu’il éclate ? Voici le message que nous devons transmettre à tous nos camarades !

À bientôt, au Brésil en 2013 !


Helena BELTRAN, 27 ans, Badalona
(Publié dans Présence mariste n° 270, janvier 2012)