Engagement mariste ! Utopie ou signe d’avenir ?

Des laïcs se sentent participants et responsables … un nouvel horizon est en train de se dessiner dans la vie de l’Eglise (« Présence Mariste » n°277, octobre 2013)

Un nouvel horizon est en train de se dessiner dans la vie de l’Église et dans les instituts de vie religieuse. Des laïcs se sentent participants et responsables de la vitalité de ces instituts et, ont choisi des options de vie plus ou moins structurées : d’où le besoin « d’engagement » pour être confortés dans leur spiritualité, soutenus par une famille religieuse, témoins de leur foi, porteurs du message de l’Institut. Certains membres des fraternités du Mouvement Champagnat ont pris conscience de cette nouveauté. Aspirant à être toujours plus témoins et engagés, ils ont mûri ce besoin d’un engagement.

Le projet de la fraternité de Lagny

Pour moi laïque, m’engager, c’est rendre visible une attitude intérieure, invisible, afin de témoigner, de manifester l’action de Dieu en moi, de son amour, et de le proposer autour de moi. Après avoir cheminé pendant deux ans, neuf membres de la fraternité « Saint-Laurent-Notre-Dame » ont exprimé leur attachement à la spiritualité mariste pour fortifier la grâce de notre baptême.

Lors de la cérémonie de notre « engagement » à vivre l'Evangile à la manière de Marie et Marcellin
Lors de la cérémonie de notre « engagement » à vivre l’Evangile à la manière de Marie et Marcellin

Nous avons profité aussi de la célébration des 18 ans de notre fraternité, le 29 juin 2013, pour nous retrouver à l’église Saint Michel de Lagny et nous engager au cours de l’Eucharistie dominicale. D’un même cœur, nous nous sommes engagés à vivre l’Évangile à la manière de Marie et Marcellin Champagnat dans la fidélité à la prière, le partage, l’attention à l’autre, la mission en Fraternité et en Église, la fréquentation des textes de référence mariste, la formation et la « communion frères-laïcs ».

Vous avez dit engagement ?

Pourquoi ? Engagement pour déclarer publiquement notre foi, notre attachement, à la spiritualité mariste, en équipe de fraternité, puisque c’est la cellule où nous nous enrichissons mutuellement, où nous partageons la vie fraternelle, la Parole de Dieu et le message de Marcellin Champagnat.

À quoi ? À fortifier l’engagement de notre baptême. En nous confiant à la Vierge Marie, en nous mettant au service de l’Église et de l’Institut, spécialement auprès des jeunes. À fortifier notre vie fraternelle par la prière, le soutien, le partage.

Comment ? Chacun peut parcourir son propre chemin comme chrétien et comme mariste. Il offre la possibilité de grandir dans sa propre vocation. Il nous permet d’exprimer et de vivre la « communion » frères-laïcs et de vivre en coresponsabilité avec les Frères. C’est un chemin de communion en Église et avec toutes les réalités maristes.

Le gâteau des 18 ans de la Frat
Le gâteau des 18 ans de la Frat

Rendre grâce

Notre célébration a été « action de grâce » pour ce chemin parcouru depuis l’origine avec la fidélité de tous les membres, même si trois d’entre eux nous ont quittés pour la maison du Père. Nous rendons grâce pour les rencontres, les partages spirituels et conviviaux, les formations qui ont étayé notre foi et nos missions. Nous rendons grâce pour tous ceux, frères et laïcs de nos fraternités de la Province, qui nous ont soutenus par leur accompagnement et leur prière.

Regard vers l’avenir !

Conscients que cette « célébration » n’est qu’une étape, nous repartons plus forts, plus convaincus pour faire face au quotidien. Cet engagement a été pour nous comme une « Pentecôte » où l’Esprit du Seigneur nous a confirmés dans notre projet, nous remplissant de force et de constance pour un avenir de « fraternité » mariste partagé.

Colette ORLANDI, Membre de la Fraternité
(Publié dans « Présence Mariste » n°277, octobre 2013)