Les visages du laïcat mariste

Témoignages de laïcs maristes du monde entier qui serviront à la rédaction du document : « La vocation des Laïcs maristes » (« Présence Mariste » n°252, juillet 2007)

L’auteur de l’article, Annie GIRKA fait partie de la Commission internationale.
Elle s’est inspirée des témoignages de laïcs maristes du monde entier qui serviront à la rédaction du document : « La vocation des Laïcs maristes », dont parle l’article.

L’heure des laïcs

Pendant et après le Concile Vatican II le Pape Paul VI affirmait :
« C’est l’heure des Laïcs. »
Puis le Synode de 1987, sur la vocation des laïcs dans l’Église et dans le monde, a répété l’appel du Concile Vatican II concernant l’engagement des laïcs dans la mission de l’Église.
Entre-temps, dans le monde mariste, en 1985, le Chapitre Général lance le Mouvement Champagnat de la Famille Mariste et le définit ainsi dans l’article164.4 des Constitutions :
« La Famille Mariste, extension de notre Institut, est un Mouvement où entrent des personnes qui se réclament de la spiritualité de Marcellin Champagnat. Dans ce Mouvement, affiliés, jeunes, parents, collaborateurs, anciens élèves, amis approfondissent l’esprit de notre Fondateur… »

Maristes aux multiples visages

Dans le monde entier des laïcs étaient simplement à côté des Frères, et progressivement avec eux dans un partage de tâches mais surtout d’une mission auprès des enfants et des jeunes.
L’élément déclencheur, parfois, est le fait d’avoir été élève dans un établissement mariste. Ou bien alors d’avoir commencé à enseigner dans une école mariste. Ou de partager la spiritualité mariste dans une Fraternité.

« Ma première expérience mariste remonte à mon enfance. Mes trois frères et moi étions scolarisés au Collège Mariste Les Corts à Barcelone. Cette expérience eut une dimension familiale importante, de sorte que ma maison était et est aujourd’hui encore le prolongement de l’école. » (Joseph Buetas, Barcelone)

« J’ai débuté dans l’enseignement à l’école des Frères avec un groupe de nouveaux professeurs et je voyais avec quelle simplicité vivaient les Frères et, sans m’en rendre compte, je commençais à faire de même. » (Olimpia Cristobal, Philippines)

Beaucoup peuvent se reconnaître dans cette réflexion et, de là, a surgi une volonté d’aller plus loin dans la connaissance de Marcellin Champagnat, dans l’approfondissement des valeurs du charisme mariste et de sa pensée éducative.

Célébration au cours de la rencontre européenne du Mouvement Champagnat
à Alcalá de Henares (Espagne), en août 2008

Aujourd’hui, le laïcat mariste dans le monde, n’offre pas un seul visage mais de multiples visages, chacun possède en son cœur une flamme mariste commune, et, de ce cœur, émanent des attitudes, des engagements dans la mission, de façon différente selon la personne, le pays, la Province.

Mission commune

Un très grand nombre est engagé dans une mission éducative : enseignement, catéchèse, présence en tant qu’éducateur.

« Dans mon enseignement j’ai des occasions infinies d’être une présence attentive à ceux qui en ont besoin et j’essaie de refléter dans ma conduite les valeurs de Marcellin Champagnat et d’en être un instrument au milieu de ces jeunes en perte de repères. » (Aiden Clarke, Dublin - Irlande)

« J’ai accepté la responsabilité du secteur de la Pastorale de notre collège ; ce ne fut pas facile mais ma vie en fut transformée ;ce fut un cadeau de Marie qui m’a permis de partager cette responsabilité dans une équipe de Frères et de laïcs qui faisaient du travail pastoral une catéchèse permanente ; nous avons ainsi développé un programme de lettres que les élèves écrivaient aux prisonniers de notre pays pour envoyer un message d’espoir aux captifs. » (Pedro Sandoval, Mexique)

Spiritualité commune

Le Mouvement Champagnat tient une grande place dans la famille Mariste et, là aussi, nous rencontrons chez les laïcs des formes d’engagement très fort.

« Dans l’institut, l’esprit de famille est une force ; c’est aussi, ce que nous, laïcs, essayons de concrétiser dans notre propre famille… Aujourd’hui, diacre, je mets mon expérience mariste, que j’ai puisée dans notre fraternité, au service des missions qui m’ont été confiées par notre évêque, à savoir la Pastorale des personnes handicapées ; c’est une mission au service des enfants et des jeunes les plus abîmés de la vie… » (Pierre et Mireille Reynaud, Fraternité de Cabrières, Nîmes)

Associations de parents

L’appartenance à des associations comme celles des parents ou bien des anciens élèves montre aussi l’intensité de la présence chère à Marcellin Champagnat ; c’est ce que souligne cette maman de Jaén en Andalousie :

« Après avoir appris qui était Marcellin Champagnat à travers une formation, un séjour à L’Hermitage, je sais qu’en tant que mère, amie des Frères, je peux faire beaucoup de choses. Je ne travaille pas directement avec les enfants de l’école de mes fils, mais je le fais à travers des associations de personnes marginales très nécessiteuses ; il faut être attentif aux appels de Dieu et, quand ceci se produit, il faut faire comme Marie et dire un OUI SANS CONDITIONS. » (Dolores Moreno Jaén, Espagne)

Communautés mixtes

D’autres sont en communautés de laïcs ou communautés mixtes Frères-laïcs (en France, en Espagne).

« Depuis septembre 2005, avec mon épouse je vis la dimension communautaire avec des Frères. Mon désir est de guider les enfants et les jeunes les plus défavorisés en privilégiant la présence auprès d’eux selon un des principes éducatifs chers à Marcellin Champagnat : …Relation fraternelle, communion. » (Carlos Ares, Antequerra, Province Mariste Mediterrànea)

… Et autres

On peut encore évoquer d’autres visages de laïcs maristes : certains ont des liens d’amitié, parce que proches d’une communauté de Frères ; d’autres font partie d’une Amicale d’Anciens Élèves ; d’autres sont affiliés à la Province ou à l’Institut ; d’autres encore sont appelés à faire partie de groupes de travail, de commissions avec les Frères, où les partages de réflexion, de débats mais aussi de prières et de moments de convivialité sont des moments de communion intense.

L’ensemble des participants

À la rencontre européenne du Mouvement Champagnat le slogan était : TRE MARISTE : UNE PASSION TOUJOURS RENOUVELÉE".

La vocation de laïc mariste

Au XXe Chapitre général, deux des cinq appels sont pour les Frères et les Laïcs en même temps. À la suite, le Conseil Général de l’Institut a mis en place une Commission internationale de rédaction d’un document « La vocation des Laïcs maristes » : document de réflexion qui servira à clarifier les différentes formes du Laïcat mariste.

« Dans cette grande Famille, il y a de la place pour de nombreuses vocations engagées dans la fraternité, la simplicité, la justice, la dignité, la prière et la mission partagée où nous trouvons un lieu de communion, un lieu dans l’Église où nous nous sentons valorisés comme laïcs ,hommes et femmes… » (Fénon Lamrrambebere et Monica Linares, Argentine)

Annie GIRKA – France

(Publié dans « Présence Mariste » n°252, juillet 2007)

Vos témoignages

  • Guylaine Danache 18 octobre 2010 17:50

    Salut,

    Je voudrais savoir comment joindre (faire partie) votre groupe aux Etats Unis. Je vous serais gre de me contacter a l addresse email que je vais vous procurer plus bas.

    Je vous remercie,

    Sincerement,

    G.