Frères Maristes en Amérique

Equateur : Projet de « Maisons Familiales » pour enfants et jeunes en difficultés. (Présence Mariste n°241, octobre 2004)

Dangely RODRIGUEZ est professeur au Collège Champagnat à POPAYAN, en Colombie. En 2003-2004, elle était assistante d’espagnol au Collège Immaculée Conception à AUBENAS. Elle nous parle de son expérience avec les Frères Maristes, en particulier des Mouvements de jeunes proposés dans les établissements maristes de son pays.

« L’Amérique latine est un enjeu très important pour l’avenir de l’humanité, pour l’avenir de la foi. L’Eglise est servante des hommes, elle est servante de l’Evangile. Comment pourrait-elle se désintéresser d’un continent qui pèse et pèsera si lourd ? » (extrait d’un document du CEFAL : Comité Episcopal France Amérique Latine)

Le témoignage que nous vous proposons ci-après, retrace comment les différents acteurs de la Communauté Educative des collèges de la Province de Rio de Janeiro (Brésil) sont impliqués dans un projet éducatif mariste commun. Ce projet empreint des valeurs maristes essentielles met en évidence que pour enseigner selon le charisme Mariste il faut que les formateurs vivent intrinsèquement ces valeurs sous le regard de Marie et de Marcellin Champagnat.

En 1990, il devient directeur de l’école gratuite de Guatemala-city. C’est là qu’il est assassiné le 29 avril 1991, à 45 ans. (« Présence Mariste » n°229, octobre 2001)

Actuellement, dans le secteur du Pérou, les Frères gèrent dix œuvres éducatives parmi lesquelles une appartient à l’Etat. (« Présence Mariste » n°235, avril 2003)

Dans la forêt amazonienne, une mission auprès des indigènes de l’Equateur. (« Présence Mariste » n°252, juillet 2007)

La présence Mariste en Amazonie a déjà 40 ans. La mission mariste en Amazonie est diversifiée. (« Présence Mariste » n°253, octobre 2007)

L’Assemblée Internationale de la Mission Mariste : un grand rêve devenu réalité ! (« Présence Mariste » n°254, janvier 2008)

Le 15 octobre 1897, les six premiers Frères de France arrivaient au Brésil. Les six Provinces Maristes du Brésil ont travaillé trois ans pour préparer et planifier la célébration de cet événement important. Et ce fut une fête grandiose, colorée, rythmée à la brésilienne, rayonnante de foi et d’enthousiasme.