Brésil : Présence en Amazonie

La présence Mariste en Amazonie a déjà 40 ans. La mission mariste en Amazonie est diversifiée. (« Présence Mariste » n°253, octobre 2007)

Le District de l’Amazonie a été créé en juillet 2002, par la réunion des communautés déjà présentes dans les États d’Amazonas, d’Acre et de Rondônia du Brésil.
On envisage aussi de travailler dans d’autres États voisins. Tout cela constitue un immense territoire de plus de 3 millions de km2 !
Notre District comprend 8 communautés. Làbrea est la plus ancienne, elle a été fondée en 1967.
La présence Mariste en Amazonie a donc déjà 40 ans.

Présence diversifiée

Dans ce district, travaillent 34 Frères, 3 novices, 4 postulants et 2 aspirants. Plusieurs Frères sont originaires de la région. Les autres viennent des autres Provinces du Brésil. Certains ont demandé leur transfert définitif dans le district. C’est un espace missionnaire pour les trois provinces du Brésil. La responsabilité canonique dépend de la Province de « Rio Grande do Sul ».

Présence auprès des mouvements de jeunes

La mission mariste en Amazonie est diversifiée. La priorité est donnée à l’éducation scolaire mais les Frères travaillent dans des écoles publiques ou diocésaines. Ils sont professeurs, coordinateurs de niveaux ou éducateurs.

Les Frères sont également très présents dans différents types de pastorale :

  • mouvements de jeunes,
  • catéchèse,
  • moyens de communication,
  • animation vocationnelle.
    Ils portent une grande attention aux enfants et aux adolescents en difficulté sociale. De plus, ils soutiennent les communautés ecclésiales de base et participent à l’animation de la vie chrétienne.
    Ils portent aussi beaucoup d’attention pour l’éducation au respect de l’environnement.

Auprés des plus défavorisés

Une des spécificités de notre mission de Frères maristes dans cette région est de nous occuper des familles riveraines des fleuves et aussi des populations indigènes. C’est un travail itinérant, partagé entre plusieurs congrégations dans la zone frontalière entre le Brésil, le Pérou et la Colombie.

S’occuper aussi des familles isolées
riveraines des fleuves

Les Frères vivent et travaillent avec des prêtres, d’autres religieux et des laïcs d’une manière pauvre et en grande proximité avec les populations les plus nécessiteuses.

Nous souhaitons former une communauté qui puisse se consacrer spécifiquement à l’éducation des enfants et des jeunes indigènes de cette région, en parlant leur propre langue (le curumis et le cunhatãs). En nous insérant le plus possible dans le style de vie de ces gens simples, nous voulons être une présence signifiante auprès d’eux. Grâce à cette action, nous cherchons à former des leaders locaux qui pourront poursuivre ce travail amorcé et, ensuite, nous souhaitons nous déplacer vers d’autres régions pauvres.

Tournés vers l’avenir et l’environnement

En regardant l’histoire de ces 40 années de vie du District, nous avons des motifs d’action de grâce pour la vie qui est née.
Enfin, le monde actuel doit être attentif à la richesse de la planète et de la nature. L’Amazonie est un patrimoine commun à toute l’humanité qui doit être préservé, défendu et valorisé.
Cette biodiversité que nous offre la nature doit être préservée le mieux possible. Nous voudrions encore renforcer l’éducation pour l’environnement en développant une mystique de l’écologie qui valorise les valeurs des peuples de la région.

Frère João GUTEMBERG

(Publié dans « Présence Mariste » n°253, octobre 2007)