Jeu ici, toi ailleurs, pour un monde plus fraternel

Après la campagne de solidarité, en faveur des « Enfants du Mékong », voici venu le temps de la rencontre, le temps des jeux sportifs et culturels. Le 27 septembre 2013 fut une belle journée de partage à l’Institution Champagnat d’ISSENHEIM. (Publié dans « Présence Mariste » n°278, janvier 2014)

Dominique Kammerer
Dominique Kammerer

Organisées à l’échelle nationale par UGSEL (Union générale sportive de l’enseignement libre), cette manifestation devait initialement se dérouler lors de l’année scolaire précédente. Elle avait été reportée à deux reprises à cause de conditions météo défavorables. L’objectif de ce projet était double :

  • un objectif humanitaire dans un premier temps avec une sensibilisation des 1385 élèves sur la situation des enfants d’Asie du Sud-Est. Mme Sylvia Marzolff, représentante de l’association Enfants du Mékong est venue apporter son témoignage. Face à la souffrance des enfants et des familles qui vivent en Asie du Sud-Est dans l’extrême pauvreté, l’association se développe depuis plus de 50 ans pour répondre à leurs besoins et reconnaître leur dignité.
    Des activités, par uniquement sportives
    Des activités, par uniquement sportives

    Elle a pour mission d’éduquer, de former et d’accompagner les enfants et les jeunes, afin de leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie matérielle et de se construire intellectuellement, affectivement et moralement. "Un enfant à l’école, c’est un enfant de moins dans la rue" est la devise de René Péchard, le fondateur. Ainsi 8 282,50 € ont été récoltés pour soutenir cette association.

  • un objectif pédagogique ensuite avec une grande rencontre autour du thème du jeu sous toutes ses formes (jeu mathématique, linguistique, sportif….), en équipe, en créant du lien entre l’école et le collège (équipes mixtes CM/6e ; les élèves de 3e participaient à l’encadrement des équipes de CP et CE1 ainsi qu’à l’organisation matérielle), le tout dans un bel esprit de solidarité.

La journée s’est terminée par un grand rassemblement durant lequel les élèves et les adultes ont repris en chœur l’un des chants composés pour ce projet, chant qui est en somme un hymne à la vie :

Regarde tout ce qui est beau,
Tout ce qui est bon,
Tout ce qui vaut le coup,
Ce qui rend la vie belle !

Ecrire avec un handicap
Ecrire avec un handicap

Paroles d’enfants sur cette journée

« J’ai beaucoup aimé cette journée car il y avait des jeux et j’ai pu retrouver notre ancienne maîtresse ». (Arthur)
« C’était bien parce qu’il y avait plusieurs activités, pas uniquement sportives et notamment. Écrire avec un handicap ». (Anatole)
« C’était sympa, génial, pour toutes les activités ! J’ai bien aimé la présence de 3e ». (Giulia)
« C’était bien parce qu’on était mélangé, des grands et des petits ». (Noëline)
« Dommage qu’il n’y ait pas eu de pique-nique ». (Lara)
« C’était une journée magnifique ». (Diego)

Dominique Kammerer.
Entouré des équipes éducatives de l’école et du collège
(Publié dans « Présence Mariste » n°278, janvier 2014)