Grèce : solidarité multiforme au Lycée Léonin

Le Lycée Léonin Néa Smyrni d’Athènes. Données statistiques sur cet établissement. Les élèves sont éduqués à la solidarité. (« Présence Mariste » n°244, juillet 2005)

Le Lycée Léonin Néa Smyrni d’Athènes est depuis deux ans dirigé par Frère Matthieu Lévantinos.
Il est composé d’une école primaire de quartier "Chrysostomos Smyrnis" accueillant 721 élèves (aucun catholique) avec 2 Frères et 48 Laïcs.
L’ensemble « Saint Denis » comprenant 369 écoliers (dont 61 catholiques 1 Frère et 24 Laïcs), 436 collégiens (dont 23 catholiques) et 410 lycéens (dont 42 catholiques) avec sur le Collège et le Lycée 2 Frères et 64 Laïcs.
Soit un établissement de 1 936 élèves se partageant à peu près à égalité entre garçons et filles avec 125 catholiques.

« Allez chez les Frères »

L’établissement de Néa Smyrni a une longue et riche histoire en ce qui concerne les actions sociales. "L’ Assistance alimentaire" pendant l’occupation allemande et le "Collégien Charitable" sont passés dans l’histoire.

Le premier devoir social, en tant qu’éducateur, est de préparer et d’aider les élèves à affronter leur avenir humain et professionnel. Grâce à Dieu, et au travail de tout le monde, les résultats montrent qu’il se fait de bonnes choses.

L’établissement est privé et ne reçoit aucune subvention de l’Etat ; il vient en aide de diverses façons aux élèves qui ne peuvent pas payer les frais de scolarité. Dans ce même esprit, nous cédons et mettons à la disposition du diocèse, des paroisses, des institutions…, nos locaux, nos installations, nos cours de récréation (aux enfants du quartier).
"Allez chez les Frères, là vous serez aidés"
est devenu presque un slogan.

Esprit de solidarité

Bien entendu, cet aspect social de la mission influence le comportement des enseignants et des élèves. Dans cette perspective, la fibre sociale est développée chez les élèves qui sont entraînés à la pratique d’actions caritatives les mettant en contact avec des situations de pauvreté en dehors du contexte scolaire et familial.

Ainsi sont organisées des sorties caritatives pendant lesquelles les élèves, accompagnés des professeurs, visitent différentes institutions, orphelinats, hospices ; ils offrent de l’argent, des produits alimentaires, des vêtements, des jouets,…

Une fois par an, nous faisons venir à l’école un service médical de prélèvement de sang, pour permettre aux parents de participer eux aussi à l’action sociale de l’école.

Action des Frères

Depuis plusieurs années déjà, un Frère offre son aide aux jeunes en « situations à risques » : jeunes menacés par la drogue, jeunes immigrés marginaux, enfants des rues… Il essaie de les réinsérer dans leur famille et la société. Un autre Frère s’occupe d’un groupe d’handicapés de "Foi et Lumière".

L’Evangile en actes

Voilà en quelques lignes, les différents aspects de l’action sociale de l’établissement. Ces actes sont visibles, mais il y en a qui ne se voient pas, et qui sont aussi et peut-être plus importantes : le bon exemple et la présence silencieuse et respectueuse.

Cette présentation des activités caritatives dans lesquelles sont impliqués Frères, professeurs, parents et élèves, souligne notre effort de traduire en actes les valeurs évangéliques et le charisme de notre Saint Fondateur, Marcellin Champagnat.

Frère Matthieu LEVANTINOS


Paru dans « Présence Mariste » n°244 (juillet 2005)