Le Cheylard : « Opération Centre-Afrique » (2)

L’Amicale des Anciens et Amis du Collège St Louis du Cheylard et l’opération Centre-Afrique. (Présence Mariste n°251, avril 2007)

Historique

En 1983, Marc, un ancien élève du collège St Louis, effectue sa coopération dans une école « mariste » à Berberati en RCA en tant qu’enseignant. Il fait la connaissance de Sœur Bénédicte qui œuvre dans le Centre de Pédiatrie de cet hôpital. Devant le manque de moyens et le dénuement, Marc s’engage à l’aider à son retour en France. Il propose à l’Amicale des jeunes Anciens Élèves du collège de se lancer dans une action humanitaire. L’association "Opération Centrafrique" vient de naître.

Les trois domaines d’action

La collecte

L’Opération Centrafrique consiste en une collecte de médicaments, d’argent, de matériel d’hygiène et d’entretien sur deux cantons. Les médicaments sont triés, classés par catégorie par des pharmaciens amis. Ils sont ensuite reconditionnés par les jeunes Anciens Élèves. Nous récupérons également du matériel médical de réforme auprès des hôpitaux de la région et au-delà.

Nous avons également mis en place une logistique de transports grâce à un parent d’élève, spécialiste dans ce domaine, et au concours de transporteurs locaux pour acheminer un container en direction de Berberati.

La formation

Cette action est très importante pour nous dans la mesure où Sœur Bénédicte insiste sur la formation.
Nous nous sommes occupés en France de la formation du docteur Grâce en cardiologie. Tandis que sur place, des infirmiers et infirmières se forment également, d’où un besoin essentiel d’argent et de matériel audio-visuel.

L’éducation

Là-bas, à cause de nombreux enfants orphelins du SIDA nous nous sommes engagés à mettre en place un centre d’accueil pour aider "mamma Jeanne" une centrafricaine à les accueillir dans une structure adéquate.

Le conditionnement des médicaments par les élèves

Ici, à travers cette opération humanitaire qui perdure depuis 1985, nous sensibilisons les jeunes impliqués dans cette action à la solidarité, au développement. Notre volonté est de former les jeunes pour eux-mêmes et pour les autres.

L’envoi du dernier container

Régulièrement, nous acheminons du matériel, des vivres et des médicaments vers Berberati par container.

Le vendredi 17 novembre 2006, c’est le jour « J » pour l’Opération Centrafrique. En effet, un nouveau container de 70 m3 est parti du Cheylard. Il a été acheminé en bateau depuis Fos jusqu’à Douala au Cameroun. Puis il a pris la route jusqu’à l’hôpital de Berberati en RCA où il a été dédouané et ouvert en présence des responsables de l’hôpital et de Sr Bénédicte. Son arrivée a eu lieu autour de Noël.

Sr Bénédicte au Centre de pédiatrie

Outre les nombreux donateurs qui ont contribué au financement de l’achat et du transport de ce container, nous remercions chaleureusement la Province de l’Hermitage. Sans leur don, il ne nous serait pas possible de faire face aux frais. Ce container nécessaire au bon fonctionnement de l’hôpital, est le fruit d’une générosité contagieuse qui s’étend et perdure car telle est la devise de l’association :
« Continuer et tenir bon ! »

Notre belle aventure avec le Dr Grâce …

Sr Bénédicte rentre en France tous les deux ans, pour se reposer, et ne manque pas de venir passer quelques jours au Cheylard. En 2002, elle nous présente le docteur Grâce à Dieu YABETA, c’est le médecin chef de l’hôpital.

Ce jeune homme de 35 ans est très agréable, nous l’aimons très vite. Sr Bénédicte le connaît bien et ne tarit pas d’éloges à son sujet. Elle désire qu’il puisse se former, en France, en cardiologie. Aucun médecin là-bas, n’a de connaissances dans cette spécialité et de nombreux enfants et adultes meurent faute de soins.

Nous contactons divers médecins qui ont connu Sr Bénédicte en coopération et c’est finalement un ami du Dr Pierre Coudert, le Dr Broin, cardiologue qui fournira des stages au Dr Grâce. Ce dernier s’inscrit à la faculté de médecine de Grenoble pour les cours et effectue ses stages au C. H. R. de Sallanches où une chambre est mise à sa disposition.

Malgré des difficultés d’acclimatation tant sur le plan météorologique qu’humain, il s’accroche. Il nous avouera plus tard :
« J’ai cru que j’allais devenir fou ! Je criais dans ma chambre ! Mais sachant combien vous aviez œuvré pour que j’arrive à me former, je ne voulais surtout pas vous décevoir ! ».
Grâce se rend régulièrement au Cheylard où il est reçu à bras ouverts par la Communauté Mariste, "sa maman du Cheylard", Monique, ou ses nombreux amis.

Ces trois années de formation ont été couronnées de succès avec l’acquisition de diplômes et de spécialisation en échocardiographie. Le séjour du docteur Grâce a été pour nous tous, au-delà de l’engagement financier de nombreux bénévoles, un temps d’ouverture et de sensibilisation pour les jeunes et les adultes.

Le Dr Grâce Yabeta en consultation à l’hôpital de Berberati

Partout où le docteur Grâce est passé, il a su, par ses compétences médicales et ses qualités de cœur se faire apprécier par son patron cardiologue, tout le personnel médical et surtout par les malades où son sourire apportait le réconfort.

Il est reparti dans son pays et travaille à l’hôpital de Dakar afin de valider ses diplômes en Afrique. Ensuite, il regagnera Bangui où il pourra désormais soigner les malades atteints de maladies cardiaques. Merci Grâce pour cette leçon d’humanité, bravo pour ton courage et bonne chance.

Merci à tous nos partenaires …

Seuls nous ne pourrions pas agir, beaucoup d’autres personnes nous apportent leur concours fructueux :

  • « Les amis de Massac », association formée d’amis de Sœur Bénédicte, elle est en lien direct avec la congrégation de Sœur Bénédicte : « Les filles de Jésus » à Massac dans le Tarn.
  • L’association « EBISOL » (Étudiants Bichat Solidarité).
  • La Fraternité Mariste de Cabrières.

Monique DELUBAC et Frère Jean REBOUL

(Publié dans « Présence Mariste » n°251, avril 2007)

-→Voir le témoignage de Sœur Bénédicte, paru dans « Présence Mariste » n°161