Dans un bidonville de Porto Alegre

Logo du n°281 En 1998, les Frères Maristes de la province de Rio Grande do Sul s’installèrent dans l’île et se mirent au service des enfants les plus nécessiteux. (Présence Mariste n°281, octobre 2014)

L’île Grande dos Marinheiros est située à Porto Alegre, capitale de l’État Rio Grande do Sul, au sud du Brésil. La localité est l’une des plus déshéritées de la région. Des familles vivent dans une extrême pauvreté, victimes de divers problèmes sociaux : trafic et consommation de drogues, travail infantile, inondations, maladies graves (pneumonie, tuberculose), tout cela associé à un taux de chômage très élevé.

Des familles vivaient sous le pont

F. Miguel Antonio Orlandi
F. Miguel Antonio Orlandi

Longtemps, les habitants de l’île allaient à Porto Alegre vendre les produits de leur fabrication, dans de petites embarcations. Ils survivaient grâce à leurs plantations, à l’élevage et la pêche. Après la construction d’un pont, ils accédèrent à la ville par voie terrestre.

Cela a favorisé l’arrivée de nouvelles familles très vulnérables qui avaient élu domicile sous le pont. Au milieu des animaux, les familles se nourrissaient des restes des restaurants de la capitale. C’est dans le tri et la vente de déchets récupérés tels que le papier et les métaux, qu’ils trouvaient de quoi vivre. Dans les années 80, F. Antonio Cechin créa le premier centre communautaire de recyclage des déchets, pionnier dans ce genre au Brésil. À ce jour, il est en pleine activité et permet à 40 familles de vivre.

Progressivement, les pêcheurs et les agriculteurs n’étaient plus majoritaires et leurs villages sur les rives du Guaiba étaient systématiquement dévastés par les inondations. Sensibilisées par la situation des familles, des associations sociales décidèrent d’intervenir. Une crèche fut créée qui accueillait les enfants pendant que les mamans travaillaient comme trieuses de déchets. Mais, face à l’ampleur des difficultés, ces associations disparurent progressivement.

Les Frères au service des plus nécessiteux

Enfants musiciens

C’est dans ce contexte, en 1998, que les Frères Maristes de la province de Rio Grande do Sul s’installèrent dans l’île et qu’ils se mirent au service des enfants les plus nécessiteux.

Ils aidèrent les habitants à retrouver leurs droits de citoyens : avoir une adresse, un travail, accéder aux soins, recevoir une éducation, pouvoir se déplacer et à se sentir en sécurité. Ils incitèrent les familles à participer, à faire entendre leur voix, à la lumière de l’Évangile.

Actuellement, la communauté compte deux écoles maternelles maristes et un centre social. L’école Aparecida das Aguas, accueille gratuitement 110 enfants de 0 à 6 ans. Le centre social met en place des activités de développement humain pour la communauté et accueille 270 enfants et adolescents de 0 à 15 ans.

Rue centrale d'Ilha Grande
Rue centrale d’Ilha Grande

Les soins maternels pour les enfants âgés de 4 mois à 3 ans sont dispensés par l’école Tia Jussara. L’unité propose à 90 enfants et à leurs familles des conseils sur le plan nutritionnel et apporte une assistance sociale. D’autre part, les Frères et les éducateurs aident à la pastorale et à la catéchèse.

Les Frères et Laïcs maristes qui travaillent dans l’île poursuivent leur mission, convaincus que leur rôle est de servir les enfants et les jeunes qui ne connaissent pas encore le Dieu de vie et qui ont besoin que l’on prenne soin d’eux, qu’on les motive à avoir la foi, en les aidant à améliorer leur vie.

F. Miguel Antonio ORLANDI
(Publié dans « Présence Mariste » n°281, octobre 2014)