Chemin de mission

Partir en hâte avec Marie

PM 290 logo « Je suis née dans une famille missionnaire et avec le temps, la construction du Royaume de Dieu à travers le charisme mariste, a été la vocation que j’ai découverte… » (Présence Mariste n°290, janvier 2017)

Laura Alejandra PEREZ
Laura Alejandra PEREZ

Je m’appelle Laura Alejandra Pérez, j’ai 25 ans et je suis l’aînée des quatre filles, de Sylvia Pérez et de Ricardo Miño, maristes et missionnaires équatoriens. Je suis née dans une famille missionnaire et avec le temps, la construction du Royaume de Dieu à travers le charisme mariste, a été la vocation que j’ai découverte, et que je découvre en moi chaque jour comme Don de l’Esprit. J’ai étudié la psychologie, la théologie et je suis diplômée en Sciences Religieuses du Patrimoine mariste. J’ai une formation en politique, et droits de l’enfance et de l’adolescence.

Au service des petits

En tant que volontaire, j’ai pu servir comme mariste au Brésil (Caxias do Sul) dans la forêt péruvienne (Datem del Marañón), au Ghana (Ashalaja) et spécialement en Bolivie, avec l’organisation laïcale « Sembrar » (Semer), comme directrice, en offrant des services éducatifs et pastoraux maristes par l’intermédiaire du volontariat national et international.
Services rendus à dix collèges situés dans des zones périurbaines de Santa Cruz, à trois communautés guaranies, à un centre culturel en zone à risque social. Je me suis engagée aussi dans les réseaux et plateformes interinstitutionnels dans la défense de la vie, contre la traite et le trafic humain, et dans la promotion de la protection intégrale pour l’éducation, pour les enfants et les adolescents etc.

Ouvrir son cœur toujours plus grand
Ouvrir son cœur toujours plus grand

J’ai fait très clairement mon choix de vie pour les pauvres, pour les enfants, pour les populations indigènes et pour toutes les situations dans lesquelles Dieu s’incarne et nous envoie à la rencontre de son visage blessé.

En tant que jeune femme, chrétienne et mariste, je crois que la vie de service est un chemin de bonheur, de plénitude et d’enrichissement. Lorsque tu partages ta vie et que tu cherches l’épanouissement de tes frères et de tes sœurs dans l’exercice de leurs droits et dans le développement intégral, la vie a réellement un sens et je me sens très heureuse de partager mon expérience et la dimension passionnante de cette vie au service des autres. J’espère que de plus en plus de personnes auront le courage de se lancer dans cette folie de solidarité, soit dans le volontariat, soit dans l’engagement pastoral, choisissant la vocation religieuse ou laïcale (en couple), dans le quotidien, dans la rencontre personnelle où nous partageons le travail, l’étude, le sport, tout ce qui fait notre vie.

Ouvrir son cœur toujours plus grand

Le projet des communautés internationales va initier de nouvelles présences maristes dans diverses régions. Elles partageront la vie à la manière des premières communautés chrétiennes et maristes en laissant l’Esprit inspirer cette aventure d’engagement et d’amour fraternel.

Un service pour le bonheur
Un service pour le bonheur

Cette année où nous nous rappelons la promesse de Fourvière, notre groupe de 23 personnes a fait sa promesse aux pieds de Marie en demandant comme les premiers maristes un cœur ouvert au projet de Dieu.

Depuis le District Mariste d’Asie, où je commencerai cette nouvelle étape de ma vie et de cheminement en communauté, je vous demande de prier pour notre famille mariste du monde entier et pour ceux qui souffrent du manque d’amour.

Laura Alejandra Miño Pérez
(Publié dans « Présence Mariste » n°290, janvier 2017)