Le Puy, sur le chemin de Saint-Jacques

Une étape importante du pèlerinage

La ville du Puy (région Auvergne, département de la Haute-Loire), est un lieu très important sur le chemin de St Jacques depuis que Godescalk, évêque du Puy, a été le premier pèlerin connu qui, en 952, fit le pèlerinage jusqu’à Santiago.
À son retour de St Jacques, il fit construire, sur un piton volcanique, la chapelle St Michel d’Aiguilhe.

LES AMIS DE ST JACQUES DU VELAY

Lors de mon premier pèlerinage en 1998, j’avais été souvent interpellé car les marcheurs rencontrés se demandaient pourquoi il n’y avait rien de prévu, dans une étape de l’importance du Puy, pour l’accueil et l’aide des pèlerins. À mon retour, je suggérais à Mgr Brincard d’organiser une messe spécifique pour les pèlerins de St Jacques : elle est dite tous les jours, à 7 heures, à la cathédrale. Je créais aussi en 1999, l’association « Les amis de St Jacques du Velay ». Nous avons mis en place un accueil quotidien (d’avril à octobre) sous la forme d’un pot de l’amitié qui est offert tous les soirs, à 18 heures, au relais Notre Dame. Depuis juin 2007, nous avons aussi ouvert un gite pour pèlerins, qui fonctionne sur le mode de « participation libre aux frais ». C’est le « relais du pèlerin St Jacques » qui offre le logement et le petit déjeuner. Il est tenu par des hospitaliers qui sont d’anciens pèlerins de St Jacques, dont la grande majorité fait partie de l’association des amis de St Jacques en Rhône-Alpes.

UN SANCTUAIRE VERS ST JACQUES

Le nombre de pèlerins reçus au « pot de l’amitié » n’a cessé d’augmenter passant de 1 500 en 2002 à près de 2 700 en 2007. Mais le nombre de pèlerins qui sont dénombrés le matin à la cathédrale est beaucoup plus important et excède les 10 000 pour l’année 2007 ; la majeure partie des pèlerins qui passent au Puy commencent leur pèlerinage dans notre ville, mais un nombre non négligeable marche déjà depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines, ou même plusieurs mois. J’ai ainsi accueilli un soir, au relais Notre Dame, un pèlerin qui marchait depuis près de 6 mois et qui venait du nord de la Norvège. Et il allait jusqu’à St Jacques…

CHEMIN DE SPIRITUALITÉ

Les « Jacquets » se confient à Saint Jacques avant leur départ (statue à l'intérieur de la cathédrale)
Les « Jacquets » se confient à Saint Jacques avant leur départ (statue à l’intérieur de la cathédrale)

Le recteur de la cathédrale du Puy, le père Emmanuel Gobilliard, qui a fait le pèlerinage à pied jusqu’à St Jacques, est membre de notre association et nous aide beaucoup dans l’accueil et l’aide spirituelle aux pèlerins. Nous avons aussi trouvé une aide importante d’Agnès Pommier et de Nathalie Chasson qui sont locataires du relais Notre Dame et nous mettent ces locaux gracieusement à disposition pour l’accueil des pèlerins. Au sous-sol de ce local, elles ont aménagé une chapelle qui est un lieu magique de recueillement où peuvent se rendre les pèlerins qui le désirent.

Enfin, depuis 2007, notre évêque, Mgr Brincard, a été mandaté par la Conférence des Évêques de France pour être leur représentant auprès des associations jacquaires. Il est donc particulièrement bien placé pour essayer de maintenir à ce chemin de St Jacques son charisme religieux et sa spiritualité.

André CUNY
(paru dans Présence Mariste n°257, octobre 2008)