Etre animateurs de préparation au mariage

Cette préparation est un moment privilégié pour leur faire découvrir l’Eglise avec un regard d’adultes.

Cécile et Laurent Dupont font partie des animateurs de préparation au mariage du diocèse de Saint-Etienne.
« Présence Mariste » les a rencontrés pour leur demander comment ils perçoivent les jeunes qu’ils accompagnent et ce qu’ils estiment important de leur faire vivre pendant la préparation de leur mariage.

Présence Mariste : Depuis combien d’années participez-vous à la préparation au mariage ?

Cécile et Laurent : À la demande d’un couple de notre paroisse, nous avons rejoint, depuis douze ans, une équipe des centres de préparation au mariage (CPM).
Nous avons ainsi accompagné une centaine de couples dans leur préparation au mariage.

PM : D’après vous, quelles sont les motivations des jeunes qui participent à cette préparation ?

C et L : La plupart des jeunes viennent à ces sessions à la demande, plus ou moins insistante, du prêtre ou du diacre qui célébrera leur mariage.

Dans un mariage, tout doit contribuer
à mettre en valeur sa dimension festive

PM : Quel est leur état d’esprit en arrivant à la session ?

C et L : Le plus grand nombre se demande ce qui va se passer pendant cette session. Mais ils y découvrent un intérêt que, souvent, ils ne percevaient pas au départ. Voici quelques réactions très récentes de plusieurs jeunes.

Mathieu : "Au départ, on a des réticences, mais après, on réalise que c’est une bonne chose, c’est important"

François : "La préparation nous est proposée ; quand on y est, on trouve cela utile de consacrer du temps à cette réflexion."

Sylviane : "On n’a pas de couples de référence avec qui on peut échanger."

Célébrer un amour qui nous dépasse où Dieu lui-même nous parle

PM : Quelles sont les principales questions et attentes des jeunes ?

C et L : Beaucoup d’entre eux s’interrogent sur la célébration et sur le sens du mariage à l’église. Puis d’autres interrogations font surface au cours de la préparation.

Jacques et Muriel : "Qu’est–ce que ça veut dire de se marier à l’église en 2007 ?"

François : "On se pose des questions, qu’on ne se posait pas au début."

PM : Dans quels domaines sentez-vous des inquiétudes, des peurs ?

C et L : Une inquiétude apparaît fréquemment au sujet de la durée du mariage. Les jeunes veulent que leur mariage dure toute leur vie, mais ils se demandent comment ils vont réussir à vivre cela.

PM : Est-ce que les aspects plus concrets du mariage, liés au déroulement de la célébration et à la fête qui suivra, font partie de leurs principales préoccupations ?

C et L : Le déroulement concret de la célébration est une préoccupation importante. Et puis, il y la préparation matérielle de la fête : la location d’une salle, les tenues vestimentaires, le repas,… Ces aspects occupent une grande partie des échanges pendant les temps de pose que nous avons ensemble.

PM : Depuis des années que vous accompagnez des jeunes, percevez-vous des évolutions dans leurs attentes, leurs questions ?

C et L : L’évolution qui nous paraît la plus importante est celle relative au choix du mariage à l’église. Ce choix nous paraît aujourd’hui être plus personnel qu’auparavant. La pression de l’entourage ne se fait plus sentir.

PM : En vous situant du côté du CPM, qu’est-ce qui vous paraît vraiment important de faire découvrir et vivre à ces jeunes lors de leur préparation ?

C et L : La plupart de ces jeunes n’ont plus de liens directs avec l’Église depuis de très nombreuses années. Cette préparation est un moment privilégié pour leur faire redécouvrir l’Église avec un regard d’adultes.

Il est également très important de leur faire prendre conscience de points de vigilance qui sont essentiels pour leur vie de couple. Nous cherchons aussi à leur faire percevoir que la vie spirituelle est enracinée dans leur vie humaine quotidienne et non une dimension à part.

PM : Comment essayez-vous de faire découvrir à ces jeunes la dimension spécifique du sacrement du mariage ?

C et L : La préparation est bâtie en quatre temps autour de chacun des quatre piliers du mariage chrétien : liberté, fidélité, fécondité, indissolubilité.

Dans chaque temps, nous abordons la dimension humaine ainsi que la dimension spirituelle à travers notamment des textes de la Bible. Les interrogations qui surgissent à l’occasion des échanges sur ces textes nous permettent de leur expliquer le sens du sacrement de mariage.

Cécile et Laurent DUPONT

(Publié dans « Présence Mariste » n°252, juillet 2007)