Chemin de mission

Lettre à notre Père, saint Marcellin

PM 290 logo « Aujourd’hui, la vie religieuse et notre mission mariste font face à tant de défis. L’Institut essaie de répondre aux signes des temps » (Présence Mariste n°290, janvier 2017)

F. Justin Golding
F. Justin Golding

« Je me souviens de Fourvière, là où vous et les premiers maristes avez fait la promesse de fonder une Congrégation au nom de Marie. Comme cela a dû être formidable d’être en communion avec des hommes qui partageaient le même rêve et les mêmes convictions ! En pensant à ce que vous avez dû ressentir, le jour de ma profession j’ai déclaré mon amour pour Jésus, par mon oui à continuer la mission de faire connaitre et aimer Jésus parmi les jeunes.

Aujourd’hui, la vie religieuse et notre mission mariste font face à tant de défis. L’Institut essaie de répondre aux signes des temps. Nous sommes invités à trouver de nouvelles manières d’être frères, à développer de nouvelles relations avec les autres maristes et à vivre une présence significative auprès des jeunes et des enfants.

Feu et passion dans la mission pour les jeunes
Feu et passion dans la mission pour les jeunes

Pour moi cela a signifié des changements : passer de l’enseignement à un nouveau projet communautaire. Grâce à ma disponibilité, aux témoignages de mes Frères nous engageons un projet qui vient en aide aux enfants les plus pauvres en Australie. Nos espoirs et nos rêves sont grands de continuer notre mission mariste.

Nous nous inspirons de votre propre engagement avec les premiers frères à La Valla. Père Champagnat, guidez-nous et inspirez-nous pour que nos rêves, dans cette nouvelle initiative s’incarnent dans la réalité.

Fourvière fut un moment de communion en 1816  ; vous étiez là avec vos

Agir comme Marie au pied de la croix
Agir comme Marie au pied de la croix

compagnons et rêviez à une nouvelle façon d’être Église, remplis d’aspirations pour répondre aux besoins de votre temps. En ce moment du bicentenaire de notre Institut, nous sommes à nouveau appelés à faire communion d’une nouvelle façon. Notre vie de frères continue à être enrichie par le témoignage d’autres maristes qui incarnent la mission de faire connaître et aimer Jésus-Christ parmi les jeunes et les plus nécessiteux.

Ensemble, nous sommes appelés à un nouveau départ. Je me demande qui serait présent si la possibilité de répéter l’expérience de Fourvière se représentait ? Des Frères, des hommes, des femmes, des jeunes gens, des enfants – des Maristes de tous les coins du monde, pleins d’ardeur et d’amour pour le Christ et une conviction profonde de continuer l’œuvre de Marie en répondant aux signes des temps.

Père Champagnat, que le feu et le zèle qui a rempli votre cœur quand vous avez commencé l’œuvre de Marie à Fourvière, continue à nous inspirer et nous amène à de nouvelles expressions de communion en tant que Maristes, répondant aux besoins des jeunes et des enfants pauvres de notre monde. Voilà mon espérance pour notre avenir en tant que Mariste aujourd’hui ».

Votre Petit Frère de Marie,
Justin Golding (Australie)
L eau du rocher sm Nous orientons notre action vers des endroits où d’autres préféreraient ne pas aller, pour être au contact de la souffrance, comme Marie au pied de la croix, et pour être une présence et un service qui demeure fidèle, malgré les risques.

Cette expérience nous invite à nous déplacer avec audace vers d’autres frontières, des secteurs marginalisés, et des milieux inexplorés, où l’implantation du Royaume devient plus nécessaire. (EDR 149)

(Publié dans « Présence Mariste » n°290, janvier 2017)