Des laïcs aussi !

Des laïcs aussi s’engagent dans la mission Ad Gentes

Une vie nouvelle comme missionnaire laïc mariste

Ma femme et moi, nous avons travaillé pendant 8 ans en Corée comme travailleurs sociaux. Cependant nous ne pouvions pas être satisfaits de notre vie là-bas même si tout allait bien pour nous. Nous désirions ardemment vivre quelque chose en lien avec une vie spirituelle. Après avoir bien réfléchi, nous avons finalement décidé de démissionner tous deux pour affronter dans notre vie quotidienne une nouvelle façon de vivre.

Abel et Christina se préparent à leur mission
Abel et Christina se préparent à leur mission


Nous avons pensé tout d’abord retrouver Frère Juan Castro qui fut mon maître de noviciat, pour travailler avec lui dans son activité missionnaire. Je regrettai encore beaucoup ma vie de Frère depuis que j’avais quitté la communauté mariste, il y a quelque 8 ans. Ainsi il nous encouragea à entrer dans le programme de la mission ad gentes pour travailler comme missionnaires laïcs maristes.

Voilà déjà plus de 100 jours que nous sommes ici au MAPAC aux Philippines pour suivre un cours d’anglais pour devenir missionnaires laïcs maristes. C’est pour nous un grand cadeau de vivre une vie spirituelle mariste comme missionnaires laïcs. Nous rendons grâces à Dieu pour notre nouvelle vie ici comme membre de la famille mariste et aussi pour la vie partagée avec les Frères dans un même esprit de famille mariste. Et nous remercions aussi Fr Juan Castro qui nous a orientés vers ce programme de la mission ad gentes.

Nous espérons toujours pouvoir danser devant le Seigneur là où nous irons à l’avenir.

Abel et Christina KIM de Corée

Réaliser un rêve !

Quand nous sommes jeunes nous avons bien des rêves, des craintes, mais surtout des désirs de bonheur ! Un bonheur qui se traduit par des conquêtes à chaque étape de notre vie, personnelle, professionnelle ou matérielle.

De par ma profession, j’ai toujours réalisé des travaux de promotion de la vie, de la cité pour que tous puissent y vivre dans la dignité. J’ai aussi entretenu la possibilité de pouvoir accomplir, un jour, un travail volontaire dans ce sens.
En recevant l’invitation de la part du Frère Luis Sobrado, de Rome, à travailler aux Philippines dans le cadre de la “Mission Ad Gentes” je me suis sentie flattée et, en même temps, je me suis demandée si je méritais une si grande faveur, voyant dans cette invitation la réalisation de l’un de mes rêves de jeunesse. En effet, jamais je n’aurais imaginé de participer à un projet d’une telle ampleur.
J’ai fait ensuite une démarche d’écoute de cet appel, mais avec la certitude d’un appel plus fort, celui de Dieu auquel nous devons être attentifs afin de l’écouter et de donner une réponse à cet appel, par des actes ou des paroles.

Après un bon discernement, j’ai répondu au Frère Luis Sobrado le 10 août 2009, lui disant mon oui pour ce projet. Par la suite, j’ai commencé à préparer ce qui était nécessaire, mais avec un cœur ouvert sur ce qui adviendrait, sans me préoccuper de ce que j’aurai à faire, ni du lieu, ni de la manière… Enfin, je me suis disposée à être au service et en communion avec le Projet Mariste de la Mission Ad Gentes, m’abandonnant à la grâce et à la miséricorde de Dieu. Je suis en route !

Neiva HOFFELDER
(publié dans Présence Mariste N° 263, avril 2010)