Espagne : Sigüenza, rencontre avec de jeunes Maristes

« Nous étions une soixantaine de participants : des grands jeunes et des laïcs maristes venant d’Espagne, du Portugal, de France, d’Italie, de Hongrie, de Grèce, du Liban et de Syrie. »

Dans sa lettre de lancement de l’année vocationnelle, notre supérieur général invitait chaque frère à consacrer 20% de son meilleur temps à la pastorale des vocations
« parce que nous avons beaucoup à apprendre et beaucoup à faire » .
C’est pour répondre à cet appel que le conseil général a approuvé l’idée d’une rencontre avec les jeunes d’Europe. La commission des vocations avait fixé deux objectifs :
- pour le Conseil général, écoute et dialogue avec les jeunes ;
- pour la commission, inviter les provinces à agir localement autour du thème de l’année vocationnelle.

Un contact prolongé avec des jeunes

Ce week-end a été l’occasion pour le Conseil général d’avoir un contact direct et prolongé avec de jeunes maristes sur un thème spécifique…
Appelés à animer et gouverner l’Institut au niveau général, le risque est grand d’être déconnectés de la réalité de la jeunesse. Bien sûr, lors des visites aux provinces il nous arrive d’avoir des réunions avec des groupes de jeunes mais ces contacts sont limités et ils ne donnent pas l’occasion d’un temps de vie ensemble.

Fr. Supérieur Général à l’écoute des jeunes.

Une soixantaine de participants

C’est à Sigüenza, à 1 h.30 de route au nord de Madrid que s’est tenu cette rencontre dans la propriété des Frères qui fut autrefois le juvénat de la province de Madrid.
Nous étions une soixantaine de participants : une cinquantaine de grands jeunes et de laïcs maristes venant principalement d’Espagne mais aussi du Portugal, de France (Robin et Luc), d’Italie, de Hongrie, de Grèce, du Liban et de la Syrie.

Chaque matinée commençait par un temps de prière animée par un groupe de jeunes catalans qui mettaient en scène le Frère Sylvestre dans une situation contemporaine.

Le vendredi 21 et le samedi 22, nous avons vécu au rythme des échanges sur deux questions fondamentales :

- Qui est Jésus pour nous… Un partage sur la vie chrétienne des jeunes.

- Maristes, pourquoi ?… Un partage sur la vie mariste des jeunes.

Petits groupes et assemblées se sont succédés, permettant à chacun de faire de nouvelles connaissances malgré les inévitables problèmes de traduction. Les Frères conseillers généraux étaient immergés dans les groupes avec, comme consigne, d’être à l’écoute.

Fr Maurice Berquet, le 7 février 2005.


Paru dans « Présence Mariste » n°243, avril 2005