Fr. Alexandre Lefebvre décédé le 20 août 2002

Mme Bernadette LEMAIRE parle de l’action de son frère Alex dans la création du « Mouvement Champagnat » et de son rôle auprès des Fraternités. (« Présence Mariste » n°235, avril 2003)

Le projet du Mouvement

Pour rappeler brièvement l’action d’Alex dans le Mouvement Champagnat, mentionnons le livre important qu’il a réalisé :
"Origines du Mouvement Champagnat s’étalant de 1865 à 1987".

Au cours de sa maladie, Alex a débuté l’histoire des premières années des Frats de 1988 à 2000. Celle du Nord, dans les années 80, première de toutes, lui a sûrement été chère.

J’ai le souvenir de son passage à Sevrier (Annecy) en août 1986 en partance pour Rome en vue de l’élaboration du "Projet de Vie" du Mouvement. Il n’était guère enthousiaste, surtout très fatigué : nous promettons d’aller le voir !… et réalisons très vite ce projet avec Henri et Jo, ses frères et sœurs, et ce fut pour nous la découverte de la Maison Généralice et l’accueil merveilleux des Frères.

Le virus de Marcellin nous était donné. Revenu deux mois après, Alex nous disait la difficulté de ce travail partagé avec les Frères de langues anglaise et espagnole.

Et pourtant, il réalise un nouveau stage à Rome en mai 1987 qui débouchera sur le "Projet de Vie". Lancement officiel des Frats le 12 décembre 1988 à l’Hermitage. Toutefois, le 8 octobre 1988, avec deux amies catéchistes, nous décidions le lancement d’une Frat à Sevrier, et Alex, avec homélie au cours d’une messe et réunion pour présentation du mouvement, en était le « moteur ».

La flamme mariste

Ce fut ensuite octobre 1989, la création de la Frat d’Espira de l’Agly où aucun Frère n’était présent depuis des années, mais les « anciens » du collège Notre Dame des Anges étaient et sont toujours le terreau de Champagnat. Impossible de nommer chacune des Frats mais toutes pourraient témoigner de l’enthousiasme d’Alex pour lancer le Mouvement.

Après avoir fait une sélection d’articles dans les numéros de Frat’Echos, j’ai pu confirmer ce que me disait Frère Jean BEAUVOIS, à savoir :
« Ils contiennent, surtout les premiers, un bon nombre d’articles de la plume d’Alex. On y retrouve facilement ses traits de caractère, son enthousiasme et sa facilité à entrer en relation, à communiquer sa flamme dans un style très agréable ».

Fr Alexandre Lefebvre avec des membres du Mouvement Champagnat

Quelques semaines avant de nous quitter, Alex me disait :
« Crois-tu que le Mouvement Frat de France va persister »,

et de lui répondre une boutade de François, notre beau-frère, homme de la terre, un sage :
« on ne peut donner à boire à un veau qui n’a pas soif ! … »
et cela l’a fait sourire. Mais comment dire à ce monde matérialiste QUE DIEU L’AIME ?

Je lui rappelais alors les mots de Frère Henri VERGES de passage à Espira chaque année, nous parlant du groupe de prière où il participait à la richesse du partage avec ses amis arabes et musulmans :
« L’Eglise ne perdurera qu’au travers d’une multitude de groupes de prière qui seront des petites lumières ».

Et quand, à la messe d’adieu d’Alex, j’ai vu ses neveux et nièces tenir des lumignons, j’y ai vu son sourire qui nous disait VOICI L’ESPERANCE !

Mme Bernadette LEMAIRE,
Témoignage recueilli par Frère André VILLARD)

(Publié dans « Présence Mariste » n°235, avril 2003)