Notre mariage : une belle histoire d’amour

« Je me suis dit qu’on avait peut-être fait quelque chose de bien pour nos enfants… et notre famille. »

Notre histoire a démarré à TAIZÉ. Nous avions alors 19 ans et depuis plusieurs années, nous aimions nous y retrouver avec une dizaine d’amis : avec son ouverture à l’œcuménisme, ses rencontres avec des centaines de jeunes de tous bords, le message de Taizé nous parlait beaucoup : rechargez votre foi ici et allez la porter dans vos paroisses…

Des milliers de jeunes se retrouvent chaque année à Taizé

Les années ont passé, nous nous sommes mariés, avons eu trois enfants et avions toujours en nous cette soif de partage avec d’autres, avec des gens qui venaient d’ailleurs, qui vivaient d’autres choses dans leurs pays.

Des séjours d’une semaine à Taizé, à faire en famille

Taizé proposait alors des séjours d’une semaine à faire en famille, nous avons testé et depuis, ce sont nos enfants qui nous en redemandent tous les ans ; nos deux aînés qui ont maintenant plus de 15 ans découvrent la joie des séjours dans le coin des jeunes et en sont tellement « imprégnés » qu’ils poussent les jeunes de leurs aumôneries de lycée à y participer ; c’est génial ! Nos enfants marchent à notre suite ; puissent-ils en recevoir autant de joie et de paix dans leurs vies futures que nous en avons eu nous-mêmes !

Week-end « VIVRE ET AIMER »

C’est encore là-bas qu’une rencontre a marqué notre vie : un couple qui avait beaucoup cheminé nous proposa de faire un week-end VIVRE ET AIMER ; nous ne connaissions pas ce mouvement mais leurs yeux brillaient en nous en parlant et c’est sur la base de la confiance que nous nous sommes inscrits.

Ce week-end allait profondément marquer notre couple, redonner une nouvelle dimension à notre mariage et par là-même rejaillir sur nos enfants. Nous y avons trouvés des outils pour mieux dialoguer et mieux s’aimer au quotidien ; nos enfants sont beaucoup plus ouverts et moins inquiets pour leurs parents : ils ne nous demandent plus à chaque dispute si l’on va divorcer ; ils nous sentent bien, nous le disent et sont fiers d’avoir des parents qui s’aiment encore autant après 20 ans de mariage.

La semaine dernière, nous témoignions pour le week-end « vivre et aimer » et à 22 heures, j’ai surpris ma fille de 16 ans au portable avec un copain :

« Mes parents sont en train de faire un témoignage trop cool sur leur relation de couple, à partir d’un week-end qu’ils ont fait, les tiens ne voudraient pas en faire un aussi ? J’te jure, depuis qu’ils l’ont fait, c’est trop super à la maison, ils sont différents, ils ont même failli en faire un quatrième… C’est pour dire… »

et là, je me suis dit qu’on avait peut-être fait quelque chose de bien pour nos enfants… et notre famille.

Marie et Pedro FERREIRA

(Publié dans « Présence Mariste » n°252, juillet 2007)