Evangéliser avec le « Cours Alpha »

Ma participation au « Cours Alpha » de la paroisse Saint Dominique à Paris. (« Présence Mariste » n°247, avril 2006)

« Il n’y a pas de méthode universelle d’évangélisation - ça se saurait ! »
dit fort justement le Cardinal Barbarin. Les méthodes anciennes sont nombreuses dans notre Eglise Catholique. Alors pourquoi la paroisse Saint-Dominique a-t-elle choisi le « Cours Alpha », qui nous vient des Anglicans ?

Le succès remporté par cette méthode y est sans doute pour quelque chose. En 1992 il y avait 5 Cours dans le Monde. En 2004 on en dénombrait 29 221 dans 31 pays. En 2005, la France, en compte 352.

Je suis en train de vivre cette expérience depuis bientôt deux ans dans ma paroisse près de la rue Dareau à Paris. Nous avons recommencé l’aventure en septembre 2004. Si je dis « nous » c’est qu’il faut être une nombreuse équipe de bénévoles pour organiser un tel cours et se tenir prêts à consacrer une soirée de 18 h 30 à 22 h 30, pendant 12 semaines d’affilée.

C’est à Londres, au début des années 90,

que ce parcours a été mis au point par un pasteur anglican. Les quelques Français qui ont pu l’observer ont été séduits par son originalité et la rigueur de l’organisation. Quand ils l’ont transposée en France ils ont voulu ne rien sacrifier de ce qui fait cette originalité. Aussi les paroisses qui veulent se lancer sont invitées à suivre d’abord une session de présentation.

Voici comment les choses se passent

dans le concret. La soirée commence dès 18 h 30 pour l’équipe qui prépare la salle. Celle-ci doit être accueillante. Les invités auront un repas chaud précédé d’un apéritif sur des tables avec une nappe et des fleurs. Les plats sont préparés à la maison par des cuisinières bénévoles. Pendant l’apéritif les participants font connaissance entre eux et avec les animateurs qui les accompagneront pendant toute la session.

Une catéchèse de base pour adultes.

Le repas terminé, après un petit temps de louange l’un des organisateurs fait un exposé d’une demi-heure environ. Les sujets abordés pendant les 12 soirées touchent les points essentiels de la foi chrétienne. C’est une catéchèse de base, celle qui s’adresse à des gens étrangers à notre foi ou qui se sont éloignés de la pratique religieuse.

Donner des éléments de réponse
aux questions qu’on se pose

Après cet exposé les invités, par groupes de 6 à 8, se retrouvent avec leurs animateurs autour d’une table pour discuter pendant 3/4 d’heure. A 22 heures il faut lever la séance quitte à rester sur sa faim. En quittant la soirée ils aperçoivent une corbeille près de l’entrée. La participation à ces soirées est gratuite : chacun donne ce qu’il veut dans la discrétion. Quant aux animateurs ils se regroupent pour échanger sur la soirée, préparer la suite, ranger la salle…

Et ces invités dont nous ne connaissons que le prénom vont-ils revenir la semaine prochaine. Pas tous bien sûr mais la plupart vont s’astreindre à suivre les 12 soirées annoncées. S’ils ne reviennent pas il faut bien se garder de les « relancer » ! Ils doivent se sentir totalement libres !

Le week-end sur l’Esprit Saint

Au milieu de ce parcours on part pour un week-end dans une maison d’accueil. C’est un temps privilégié pendant lequel les participants vont découvrir l’action de l’Esprit Saint dans nos vies. A n’en pas douter celui-ci est bien présent à ce rendez-vous, et plusieurs participants avouent qu’ils ont fait une véritable expérience spirituelle, cette sorte « d’effusion de l’Esprit » qui vous transforme.

Que l’on vive ces soirées comme invités ou comme « accueillants » on en reste marqué. Des liens se tissent pendant ce vrai temps fort de vie chrétienne. Il faut vivre cette expérience pour en découvrir tous les aspects positifs.

Frère Bernard Méha

(Publié dans Présence Mariste n°247, avril 2006)


-→ Pour compléter cette présentation trop sommaire voyez le site d’Alpha-France