Témoignages de vie…

Des membres de la fraternité « El Ribat » d’Espira de l’Agly qui a fêté ses 20 ans le 26 avril 2009 témoignent…

C’est sur l’invitation de Bernadette et André LEMAIRE que mon chemin m’a conduite dans la « Maison des Frères ». Et c’est un soir de novembre que tout commence, tout s’accélère. Timide d’abord, puis rassurée par l’ambiance familiale, je m’exprime librement en confiance. Tout cela a une incidence sur ma vie quotidienne : connaissant la vie du Père Fondateur, je me tourne carrément vers les jeunes qui ont été son souci primordial.
Alors, je me lance dans la catéchèse. Mission difficile mais combien exaltante car les jeunes sont bruyants et très indisciplinés. Pourtant l’envie d’inculquer la vie de Jésus me transcende et les enfants deviennent plus sereins, plus aptes à écouter. (…)

Adeline

Il y a 10 ans, Françoise et moi avons pris notre retraite en revenant au pays de nos ancêtres. Nous ne connaissions personne à Espira de l’Agly. Mais, par chance, il y avait une Fraternité Mariste très vivante, très soudée et très ouverte ; elle nous a chaleureusement accueillis.
Nous y avons trouvé de vrais et fidèles amis ; nous y avons continué la réflexion et retrouvé aussi l’aide spirituelle et les possibilités d’action que nous avaient données trente années vécues en équipe d’A. C. I.

Gabriel

L'eucharistie, un moment fort de la rencontre
L’eucharistie, un moment fort de la rencontre

La fraternité mariste catalane Le Ribat [1] est un endroit où, en arrivant, nous avons laissé de côté nos soucis personnels pour vivre pleinement avec les autres dans l’amitié, le partage, la fraternité. La prière et la réflexion nous permettent de profiter pleinement de ces instants comme une parenthèse de bonheur dans nos vies, à l’image des premiers Frères qui, peu nombreux sûrement au début, partageaient tout, en toute simplicité. Nos engagements au service de l’Église prennent leur origine à la Frat qui nous donne la force de persévérer. C’est un espace de respiration et de ressourcement. (…)

Michel et Geneviève

La fraternité mariste m’aide dans la vie de tous les jours, elle est un soutien moral et spirituel. Tous les mois nous déposons nos soucis et nous prions ensemble. L’échange est très enrichissant pour nous aider à nous tourner davantage vers les autres. Nous avons besoin de nous retrouver ainsi tous les mois. L’amitié, la convivialité et la confiance qui règnent entre tous les membres de la Frat en font une seconde famille.

Monique

À l’école de Marcellin, on apprend la persévérance et la tolérance. Il lui en a fallu sans doute beaucoup pour affronter et résoudre les entraves à son projet qui se sont dressées sur sa route. Il ne peut que nous aider à nous accepter tels que nous sommes… au sein de la famille, des amis, de la Frat, au nom de celui qui est l’Amour. C’est ce que j’ai compris depuis mon appartenance à la Fraternité mariste.

Marguerite

Depuis dix ans que je suis à la Frat, ce qui m’a marquée, en plus de tout ce qui se passe en équipe, bien sûr, c’est l’ouverture des Frères à l’universel. Par leur présence dans tous les pays, ils tissent des liens entre ces divers lieux d’Église et nous provoquent à élargir notre regard, à ne pas avoir peur de la rencontre avec celui qui est différent. Je ne lis plus les journaux de la même manière. Les Frères nous ont appris à « élargir l’espace de notre tente » et ce n’est pas par hasard si j’ai entendu l’appel venant du service de la Coopération missionnaire. Les deux engagements sont vraiment complémentaires.

Françoise

[1Le Ribat « lien » en arabe. Titre d’une petite revue rédigée par le Frère Henri Vergès sur la vie du groupe islamo-chrétien se réunissant chez les moines à Thibérine