Vivre en communauté mixte…un chemin de communion

« Ce fut le départ d’une grande aventure de communion « Frères-Laïcs » qui dure depuis plus de seize ans ! » (« Présence Mariste » n°275, avril 2013)

Des jeunes de plus en plus nombreux qui passent la porte de la maison du couple pour y trouver l’écoute, des points de repères pour leur vie, un lieu de prière ou tout simplement un moment d’amitié… Ce fut le départ d’une grande aventure de communion « Frères-Laïcs » qui dure depuis plus de seize ans !
Il nous a fallu plusieurs années pour harmoniser nos façons de vivre au quotidien !

Vêtus du tablier orné des 3 violettes, nous servons …
Vêtus du tablier orné des 3 violettes, nous servons …


Qu’avons-nous en commun, hommes célibataires entrés chez les Frères dès l’âge de 12 ans, ayant toujours vécu en collectivité, enseignants et animateurs de jeunes et un couple, marié depuis 25 ans avec des grands enfants dynamiques remettant toujours en question décisions et fonctionnement, ayant une expérience professionnelle internationale dans l’industrie ?

Un désir vital et toujours en commun

Ce que nous avions et avons toujours en commun, c’est le désir de répondre à l’amour de Dieu pour chacun de nous en nous mettant au service des jeunes… L’Église du tablier cher au Frère Emili Turú, est notre dénominateur commun avec les trois violettes sur la poche pour nous rappeler que le chemin est fait de simplicité (dans l’accueil), de modestie (notre chemin « de communion Frères-Laïcs » est un chemin parmi tant d’autres), d’humilité (devant les jeunes, nous n’avons pas la Vérité ; nous avons toujours beaucoup à apprendre à travers eux).

Au quotidien… Nous vivons la communion

La communion passe par le partage des tâches ménagères : les courses, la cuisine, les poubelles à vider, le linge à faire, la maison et le jardin à entretenir… avec une insistance forte pour que chacun aiguise son regard pour « voir » ce qu’il y a à faire, prenne des initiatives, comme Marie à Cana : « Ils n’ont plus de vin ». La communion passe par l’accueil de tous quand la sonnette de la porte retentit… C’est toute la communauté qui accueille (sauf situation particulière, bien sûr !).

La communion passe par le service de la table fait par tous les quatre… Et c’est un service qui prend de plus en plus de place, car nous sommes rarement seuls à table ! Notre table s’ouvre au gré des visites et nous passons allègrement de quatre à douze, seize ou plus pendant les chantiers solidaires « Retap’Appart ».

La communion « Frères-Laïcs » se vit dans la mission

Aucun de nous n’a une lettre de mission personnelle… Celle de la Province, comme celle du diocèse, s’adresse à toute la communauté. Impossible de me réfugier dans « ma » mission… Elle est partagée, discutée, animée ensemble… C’est exigeant mais combien enrichissant et rassurant. La mission se partage de plus en plus avec d’autres Laïcs et les Frères de la communauté Ste Marie de Mulhouse. C’est une manière différente de vivre la communion. De plus en plus d’activités sont prises en charge hors de la communauté de vie, dont la responsabilité devient de plus en plus l’accueil des jeunes et le soutien logistique.

Tous les acteurs
Tous les acteurs

Plus nous partageons les responsabilités et l’animation, plus nous nous sentons dans notre mission d’éveiller à l’esprit mariste d’autres adultes et grands jeunes. Au fil des années, la responsabilité de la mission a été transférée de la communauté de vie à la communauté élargie, qui est composée des quatre membres de la communauté de vie, des trois membres de la communauté Ste Marie et de quatre autres Laïcs dont Nadia, jeune adulte.

La communion ne gomme pas les différences, bien au contraire… elle s’en enrichit !

• Richesse de nos formations bien différentes au niveau spirituel (spiritualité mariste, mouvement d’action catholique…), comme au niveau professionnel. • Richesse des visites de Frères de la Province ou de plus loin qui passent quelques heures, voire quelques jours dans la communauté. • Richesse des visites des enfants et petits-enfants qui envahissent la maison lors des vacances scolaires, n’hésitant pas à rejoindre la prière à l’oratoire, biberon à la main… chantant de tout leur cœur… au risque de faire perdre la note juste aux adultes ! • Richesse des adultes, jeunes retraités de l’industrie (pour la plupart anciens de l’École de Chimie où Catherine a étudié), assumant les chantiers « Retap’Appart ».

Vivre la communion Frères-Laïcs, c’est :

S’abreuver à la même source : l’Évangile. Notre projet de vie nous situe comme « centrés sur Jésus-Christ et Sa Parole ». Au fil des années nous avons, jour après jour, médité et partagé l’Évangile de Marc, de Matthieu et de Luc, dans leur intégralité ; nous venons de commencer St Jean. Nous nous nourrissons de la Parole et de ce qu’elle inspire à chacun de nous. C’est dans ce partage que nous trouvons petit à petit notre unité, notre harmonie. Depuis maintenant trois ans, nous proposons un moment de partage mensuel de la Parole ouvert à tous, jeunes et adultes, que nous appelons « Goûtons la Parole ». • Puiser ensemble aux sources maristes : « L’eau du rocher », « Autour de la même table », « Évangélisateurs des Jeunes », des circulaires des Supérieurs Généraux ; mais aussi aux sources de l’Église de France ("Grandir dans la crise", « Les 50 ans de Vatican II »…). Que de partages, nourrissant nos vies de chaque jour, durant ces seize années entre nous, dans la communauté de vie mais aussi avec les adultes engagés auprès des jeunes ou dans les deux équipes maristes !

Notre communauté s'élargit car la mission se partage
Notre communauté s’élargit car la mission se partage

• Prendre ensemble ou seul un temps de recul. Pour relire sa vie personnelle et la vie communautaire, en y décelant les pas de Dieu, mais aussi ce qui entrave la communion. Chaque année, pendant l’été, la communauté se retrouve pour une semaine chez les Sœurs Cisterciennes de St Bernard du Touvet pour un temps de retraite dont les trois derniers jours sont avant tout un temps de partage de la parole de chacun pour construire la nouvelle année qui s’annonce. Chaque trimestre, nous relisons ensemble notre vie personnelle et notre vie communautaire. La parole échangée dans la vérité est aussi un pilier de notre vie en communion.

La vie en communauté mixte
est un chemin heureux de communion Frères-Laïcs.
La communauté La Valla-Mulhouse
(Publié dans « Présence Mariste » n°275, avril 2013)