Témoignage d’un couple : la retraite, un passage à préparer

« Quand l’heure de la retraite est arrivée, nous avons commencé une nouvelle vie avec beaucoup d’imprévus. Nous n’avions pas bien préparé ce changement ». (« Présence Mariste » n°238, janvier 2004)

Nous sommes Denise et Julien. Nous habitons Tarare (petite ville à l’est de Lyon) et nous sommes mariés depuis plus de 40 ans. Nous avons 2 enfants mariés et 4 petits-enfants, avec la chance de les avoir près de chez nous.

« Je mange avec mon papi »

D’origine modeste et de familles nombreuses, nous avons toujours eu une vie simple. Nous écoutons notre cœur. Cela commence par beaucoup de dialogue entre nous, avec nos enfants et autour de nous. Notre vie active a été assez intense : nous avions chacun notre place dans la vie professionnelle.

Quand l’heure de la retraite est arrivée, nous avons commencé une nouvelle vie avec beaucoup d’imprévus. Nous n’avions pas bien préparé ce changement. Heureusement, nous avons toujours eu le sens du dialogue et ce fut relativement facile car il n’y a plus les horaires, et les obligations liés au travail.

La famille d’abord

Nous avons fait le choix de privilégier la famille, en étant disponibles auprès de nos enfants, en les accueillant avec joie, tout en restant discrets, sans nous immiscer dans leur couple. Actuellement nous avons la garde d’un de nos petits-enfants pendant le travail de ses parents. Nous sommes présents aux horaires scolaires pour aller chercher l’autre enfant. Nous pensons qu’il est préférable que nos enfants disposent d’un peu de temps pour s’engager dans des activités paroissiales : animation des messes, pastorale familiale, préparation au baptême. Place aux jeunes ! Nous consacrons également du temps pour mieux recevoir nos amis. Parfois nous allons rendre visite à des personnes âgées, seules ou malades. Dans ces moments, nous essayons d’être à l’écoute, de respecter un silence, une idée qui nous interpelle en évitant de blesser notre hôte.

Avec la fraternité mariste

Nous accordons aussi une grande place aux Frères Maristes. Leur charisme nous rapproche d’eux : humilité, simplicité, modestie, ainsi que l’amour qu’ils portent aux enfants. Avec la Fraternité et la Communauté des Frères de Pontcharra-sur-Turdine (près de Tarare) nous nous retrouvons 4 ou 5 fois dans l’année : partage d’Evangile, d’un fait de vie, repas en commun. Nous participons aux 2 temps forts annuels : en janvier, galette des rois ; le premier dimanche de juillet, une visite à un monastère ou une abbaye.

Du temps pour nous

Le soir nous faisons le point de notre journée : notre couple a vu sa vie quotidienne bien modifiée car nous avons plus de temps pour nous : cuisine et couture pour Denise, jardin et bricolage pour Julien.

Rencontre entre Frères et laïcs à la maison

Il nous arrive aussi de marcher dans la campagne environnante. Le contact avec la nature nous aide pour notre équilibre et nous permet de réfléchir posément à nos soucis afin de trouver ensemble une solution. Nous avons également la prière pour nous aider et, comme St Marcellin, nous faisons très souvent appel à Marie.

Quelle chance pour nous d’être ensemble tous les deux, avec notre vécu commun, et de pouvoir continuer à réaliser une partie de nos projets. Nous goûtons au bonheur de voir grandir et s’épanouir nos enfants et petits-enfants !

Denise et Julien COLLOMB

(Publié dans « Présence Mariste » n°238, janvier 2004)