Les fraternités relisent leur projet de vie

Frère Charles Howard Ce qui est important pour les membres des Fraternités, c’est avant tout l’esprit fraternel qui règne dans les relations entre nous, le respect des différences et l’écoute mutuelle, lieu où chacun peut s’exprimer librement sans être jugé, espace de parole et de partage de vie, dans une relation de confiance et un esprit de famille, le partage de notre Foi dans la confiance. (Publié dans « Présence Mariste » n°275, avril 2013)

Dès les premières années de l’existence des Fraternités du Mouvement Champagnat, voulues par le Chapitre général de 1985, et soutenues particulièrement par le F. Charles HOWARD , il est apparu comme nécessaire de prévoir une sorte de Charte de vie. C’est ainsi que les FF. Jean ROCHE et Alexandre LEFEBVRE entre autres, ont travaillé d’arrache-pied pour élaborer la première mouture de ce qui est devenu le Projet de Vie du Mouvement Champagnat.

Relire son histoire

Après plus de 25 ans d’existence, il est apparu que ce document avait sans doute besoin d’être rafraîchi. C’est la raison pour laquelle le Secrétariat des Laïcs à Rome a demandé à toutes les Fraternités de relire leur histoire et de voir en quel domaine ce Projet de Vie pouvait être amélioré et repensé plus en lien avec l’expérience déjà vécue.

Mouvement Champagnat - Projet de Vie

D’une manière générale, les Fraternités de France se sont bien investies dans cette recherche et c’est plus d’une vingtaine de pages qu’elles ont fourni comme fruit de leur réflexion. Il est impossible en quelques lignes d’en donner toute la richesse. Voici malgré tout quelques éléments de ces réponses.

Une Fraternité : un vrai lieu de partage

Ce qui est important pour les membres des Fraternités, c’est avant tout l’esprit fraternel qui règne dans les relations entre nous, le respect des différences et l’écoute mutuelle, lieu où chacun peut s’exprimer librement sans être jugé, espace de parole et de partage de vie, dans une relation de confiance et un esprit de famille, le partage de notre Foi dans la confiance. La vie fraternelle y est soutenue par la dimension de convivialité (repas, goûter …), par le soutien des uns et des autres en dehors de la réunion de Frat : on a le souci des autres, surtout des malades et on sait s’oublier pour les autres (solidarité). Certains affirment que Marie prend de plus en plus de place dans nos vies et on n’est pas chrétien tout seul ; ensemble on va plus loin.

A l'occasion des 25 ans du Mouvement
A l’occasion des 25 ans du Mouvement

Mais il n’y a pas que la Frat !

Beaucoup soulignent dans leur apport que ce qui les a aidés, ce sont aussi d’autres moyens comme les temps forts à l’Hermitage, les retraites et les vacances maristes, la participation à des itinéraires maristes, les rencontres entre plusieurs Frats. On note également la place des Frères, soit à travers la communauté proche (quand il y en a une !), soit à travers l’accompagnement d’un Frère.

Pourquoi tu ne m’as pas invitée dans ta Frat ?

Ce reproche fait à une responsable de Frat, vient du fait que ceux qui voient vivre leurs membres sont impressionnés par les valeurs classiques de l’ambiance mariste : accueil, esprit de famille, simplicité, humilité, entente fraternelle, ouverture au monde et aide aux plus démunis, pour n’en citer que quelques-unes. Plusieurs affirment que c’est le témoignage de joie qui les a faits entrer dans une Fraternité.

"Le laïcat est prêt à écrire avec nous une page d’histoire." (F. Charles Howard)

F. André THIZY
(Publié dans « Présence Mariste » n°275, avril 2013)