ÉTUDIANTS et Frères de Paris en week-end à Notre Dame de l’Hermitage

PM 290 logo « J’apprends encore sur les Maristes. J’avais envie de réfléchir sur ma vie. » « J’apprécie l’universalité de l’Institut. Cela m’a ouvert sur le monde » « Je vais rentrer à Paris avec un esprit différent. » (Présence Mariste n°291, avril 2017)

Un groupe d’étudiants, trois Syriens, un Grec, une Colombienne et une Mexicaine avec les Frères Maristes du Foyer ND de Bon Accueil de la Rue Dareau à Paris, ont vécu un week-end d’échanges, de réflexion et de prière avec les Frères et les laïcs de la Maison de ND de l’Hermitage et à La Valla.
F Jean Claude Christe
F Jean Claude Christe

Par une magnifique journée de printemps, le 8 avril 2017, nous avons marché sur les chemins de Marcellin et du Frère François entre Maisonnettes et La Valla. À La Valla, « Stop silence », en nous arrêtant dans la cave, le rez-de-chaussée et à l’étage de la maison, F. Michel, nous a fait découvrir les trois dimensions de la vie : l’intériorité, la communauté et la mission autrement dit, la vie intime, le vivre ensemble et l’ouverture au monde.

Le dimanche 9, devant les maquettes, F. Jean-Pierre nous a expliqué l’histoire de la maison construite en 1824 avec ses modifications et ses adaptations successives. Martha nous a fait déplacer dans les lieux significatifs de la maison et de la propriété où Champagnat et ses compagnons et tant de Frères après eux ont travaillé jusqu’à maintenant.

Ces trois jours ont été la bonne occasion pour chacune, chacun, de relire sa vie, ses expériences, sans tensions et de pouvoir rêver à son futur. Nous rentrons à Paris avec grand enthousiasme pour nos études et notre future profession.

F. Jean Claude CHRISTE
Favoriser le travail de groupe
Favoriser le travail de groupe
Quelques réflexions glanées sur place
« Les événements de ma vie ont fait que je suis à Paris depuis 7 ans. Je découvre les personnes d’autres pays. Cela apporte, enrichit. On met des visages derrière les informations ».

« J’apprécie l’universalité de l’Institut. Cela m’a ouvert sur le monde ».

« J’apprends encore sur les Maristes. Vous avez pris du temps. J’étais très contente. J’avais envie de réfléchir sur ma vie. Et cela a été une bonne occasion ».

« J’ai aimé le partage, c’était très bon, c’est ici que j’en ai fait le plus. J’ai bien aimé l’histoire très intéressante ».

« J’avais besoin de ce voyage pour déstresser. C’était très riche. J’ai pu réfléchir sur ma vie ».

« Je vais rentrer à Paris avec un esprit différent. Marcellin a décidé de faire quelque chose de sa vie et il l’a réalisé, à la force de ses poignets. Et deux siècles après, cette œuvre continue à travers le monde. Il a pris la pierre de la montagne et il a construit une maison qui est encore là ».

Le groupe des étudiants : Adel, Giorgio, Alex, Mario, Giovanna et Marcela
(Publié dans « Présence Mariste » n°291, avril 2017)