Jumelage européen à Aubenas

L’Europe n’est pas un vain mot pour les hispanisants, les hellénisants et les latinistes du collège de l’Immaculée Conception et du lycée Jules Froment. (« Présence Mariste » n°227, avril 2001)

L’Europe n’est pas un vain mot pour les hispanisants, les hellénisants et les latinistes du collège de l’Immaculée Conception et du lycée Jules Froment. _ Une cinquantaine de Grecs et d’Espagnols s’étaient donné rendez-vous pour un "Jumelage Mariste Méditerranéen’ !

Dans le cadre du projet « Socrate »

II ne manquait que les Portugais de Lisbonne qui n’avaient pu venir. Ces échanges avec différents pays européens ont été facilités par la présence des Frères Maristes à l’Immaculée et dont des confrères sont répandus dans plus de 75 pays.
Mais l’organisation de ces journées de rencontre n’a pu se faire que grâce aux professeurs d’espagnol, de grec et de latin du collège de l’Immaculée Conception et du lycée Jules Froment.

Ces jumelages sont le fruit du projet européen "Socrate", signé à Athènes au printemps dernier par les responsables de nos Etablissements d’Aubenas, du lycée Léonin de Néa Smyrni d’Athènes, des collèges espagnols de Catalogne de Lleida, Sabadell, Igualada et Rubi et du collège mariste de Lisbonne. Pour recevoir tous ces jeunes pendant une semaine, les familles se sont mobilisées avec un sens profond de l’accueil.

Y compris la visite aux Sources

La première étape a consisté, pour tous ces étudiants, à visiter les établissements albenassiens puis à suivre quelques cours dans différentes classes. Ensuite les jeunes Européens se sont rendus à N.D. de l’Hermitage, près de St-Chamond, où saint Marcellin Champagnat a fondé les Frères, présents aujourd’hui sur toute la planète. La Provence et Arles en particulier ont eu droit aussi à une sortie agréable.
Une après midi a été consacrée au sport où Grecs, Espagnols et Français se sont affrontés pacifiquement au foot, au volley, à la pétanque, au basket et même aux échecs. Cela a donné lieu à des récompenses pour les meilleurs et fut suivi d’un agréable goûter pour tous.
Les Gorges de l’Ardèche et l’espace Chauvet de Vallon Pont d’Arc, où sont évoqués les dernières découvertes locales de l’art préhistorique vieilles de plus de 32 000 ans, en ont surpris plus d’un.

En attendant de leur rendre la visite

Pour clore cette semaine européenne qui fut intense à tous les niveaux, un repas de plus de 300 personnes, animé par les jeunes du lycée Froment, a réuni autour d’une même table, parents, enseignants et élèves. Entrée et desserts grecs et paella espagnole étaient de mise. La multiplicité des langues n’a pas été un obstacle à la communication, l’ambiance ayant été des plus chaleureuses.

La municipalité d’Aubenas avait tenu à marquer ces rencontres exceptionnelles (qui font connaître notre ville) par la visite du château des Montlaurs et en offrant un sympathique apéritif.
Beaucoup de liens ont été tissés entre les jeunes, mais aussi avec les familles. Tout cela est le présage de relations et d’échanges futurs qui ne s’arrêteront pas là. Une suite est d’ores et déjà sur pied, avec une visite des élèves de l’Immaculée et de Jules Froment en Grèce et en Catalogne, dans les mois qui viennent.

Fr. Léonce Fabregoule

(Publié dans « Présence Mariste » n°227, avril 2001)