St-Pourçain/Sioule : ND des Victoires, le 150e anniversaire de fondation

Un groupe d’élèves de 3e anime un atelier théâtre - Le point de vue du Père Dufour, curé de St-Pourçain - M. Jean-Luc Portefaix, directeur de ND des Victoires dit son espoir en l’avenir.

Des comédiens dynamiques.

Depuis plusieurs années, un groupe d’élèves de 3e de N .D. des Victoires (NDV), anime un atelier théâtre. Cette année, leur projet a, pour pivot, le 150e anniversaire de leur école. Ils se sont lancés dans la création complète d’un spectacle, depuis l’écriture même des scènes et la confection de leur décor, jusqu’à leur mise en scène : jeu des comédiens, éclairage, bande son. À travers une demi-douzaine de tableaux, ils espèrent faire découvrir au public l’histoire de leur école, depuis sa fondation jusqu’à nos jours, et leur vision de ce à quoi elle ressemblera dans… 150 ans.

De mystérieux artistes ?

Monsieur Joseph, professeur de musique, a profondément marqué les élèves de son collège. En 1944, il a, au risque de sa vie, protégé deux enfants tsiganes…”
Mais “Monsieur Joseph” a-t-il vraiment existé ? Tel est le sujet de la comédie musicale que vont interpréter une quarantaine de jeunes “artistes” des classes de CM 2 et de 6e.

Chaque vendredi, cette petite troupe se retrouve pour chanter, danser… Joie, bonne humeur sont au programme de ces répétitions, mais aussi appréhension, car les semaines passent vite et le trac commence à remuer ces petits cœurs… Enfin, si vous voulez savoir qui était “Monsieur Joseph”, vous êtes tous attendus, le 15 avril, à Notre-Dame des Victoires.

Le point de vue du Père Jean Dufour,
curé de St Pourçain.

Notre-Dame des Victoires ! J’en avais entendu parler par quelques familles ; en périphérie de Vichy, ce collège semblait “attractif” pour ses bons résultats scolaires, mais aussi par le souci éducatif de ses enseignants. S’ajoutait parfois le bon souvenir gardé par tel ou tel père de famille, lui-même ancien élève.

Dès mon arrivée à Saint-Pourçain, les contacts se sont noués avec les Frères et le corps enseignant. La collaboration, la synergie Collège-Paroisse, s’est affirmée et développée au long de ces dix ans, particulièrement sous l’influence du Frère Daniel Chambonnière, animateur spirituel remarquable, prématurément disparu. Les liens existent au niveau des catéchistes, de la célébration des sacrements.

Le rayonnement de Notre-Dame des Victoires se fait aussi grâce à un ensemble de sympathisants de la spiritualité mariste, à un corps enseignant motivé et aux responsables laïcs qui ont pris la relève des Frères. Enfin, la présence de Frères, même “retraités”, est le vivant rappel de la vie consacrée masculine parmi nous.

Et maintenant, quel avenir ?…

Il sera riche, riche de la tradition éducative inspirée, insufflée par l’esprit mariste. Nous devons relever les défis d’aujourd’hui. Oser. Oser entreprendre pour que Notre-Dame des Victoires continue à jouer pleinement son rôle dans ce bassin saint-pourcinois :

  • accueillir les enfants sans distinction ;
  • les éduquer en lien contractuel avec l’État, pour en faire des citoyens à part entière, prêts à affronter la vie adulte ;
  • les éveiller au sens de l’Autre : c’est la Mission d’éducation confiée par l’Église. Faire que nos jeunes réfléchissent au sens de la vie, s’investissent, agissent, témoignent d’engagements divers. C’est le sens du Projet pastoral. Où certains sont accompagnés pour suivre les pas de Jésus…

Notre-Dame des Victoires a les atouts pour réussir. La rigueur éducative a accompagné et marqué des générations nombreuses. 150 ans de solides fondations ne peuvent que permettre l’audace de nouveautés à construire, suivant en cela l’exemple d’abnégation, de rigueur, de don de soi et de Foi, exemple semé par la lignée de ceux qui ont fait cette maison, voilà 150 ans : les disciples de Saint Marcellin Champagnat, les Petits Frères de Marie.

Mettant fidèlement le cap sur le Futur, œuvrons pour réussir, en nous appuyant :

  • sur la passé que nous garantissons ;
  • sur le présent que nous habitons ;
  • sur l’avenir que nous espérons.

Jean-Luc Portefaix
Directeur de l’ensemble scolaire.

(Publié dans « Présence Mariste » n°243, avril 2005)