L’histoire des arts au collège

Activités proposées à des élèves collégiens de 3e (St-Laurent, Lagny 77)

Une expérience avec des élèves de 3e à St Laurent

Cette année, enseignants et élèves découvrent cette nouvelle matière : l’Histoire des Arts. Les professeurs de 3e ont déterminé un sujet d’étude transdisciplinaire respectant les directives académiques ; il s’agit de mettre en relation « l’œuvre d’art, les lieux et la mémoire », dans la thématique « arts, états et pouvoirs », période du XXe siècle, se référant aux arts du visuel avec la problématique suivante : Comment s’inscrit la mémoire dans les œuvres d’arts et les lieux ?
En liaison avec les professeurs d’arts plastiques et de français, les professeurs d’histoire ont organisé une sortie à Péronne, pour 4 classes de 3e, les 8 et 16 novembre 2010, par des conditions météorologiques de circonstance ! Pluie incessante le 8 novembre pour les 3e C et J, brouillard épais le 16 novembre pour les 3e E et H.
Les élèves devaient réaliser un dossier à partir d’un questionnaire les invitant à réfléchir sur le thème proposé dont le support était l’historial de Péronne, son architecture, son sens, son contenu et la visite guidée et itinérante du circuit du Souvenir, sur le terrain de la bataille de la Somme de 1916. Ils avaient eu le questionnaire une semaine avant la sortie afin de préparer la recherche à partir des sites Internet.

Objets de la vie quotidienne
Objets de la vie quotidienne

Voici un échantillon de dossiers réalisés ; nous avons été surpris de la qualité des productions de certains élèves, mais surtout de leur capacité et intérêt à visiter le musée et les lieux sous cet angle nouveau : organisant la visite de Péronne depuis longtemps, nous avons noté que les élèves se sont davantage investis dans cette démarche.
Certains de ces dossiers seront affichés lors de la Journée portes ouvertes du 12 mars 2011.

Pour l’équipe des professeurs concernés : Letizia Lalau

[bleu] Extraits du dossier réalisé par Marie PETAT (3e J)

[rouge]Participation de tous à la guerre[/rouge]
Les objets présentés dans la vitrine de la salle III et qui illustrent la participation des civils à la guerre sont des objets de tous les jours : jouets, vaisselles, BD, pichets, service à thé, statuettes…

[rouge]Affiche de propagande[/rouge]
Le titre de l’affiche que j’ai choisi est « L’Union amicale Alsace-Lorraine ».
On peut observer deux femmes qui donnent une poupée habillée du costume traditionnel de l’Alsace, à une petite fille. La couleur utilisée est la sépia. L’État demande aux femmes françaises qu’elles soutiennent l’Alsace et la Lorraine.

[rouge]Objet de la vie quotidienne faisant référence à la guerre[/rouge]
J’ai porté mon choix sur un jeu de l’oie ayant pour nom « Jusqu’au bout ». Les images d’oies ou bien d’autres représentations enfantines sont remplacées par des généraux et des images de l’armée. Ce jeu prend une tout autre dimension par ces modifications car il s’agit de « gagner » la guerre et non plus d’arriver le premier à la fin. L’État vise les enfants en leur donnant confiance en la victoire de la France sur les Allemands.

[rouge]Le traumatisme, la mémoire et la commémoration[/rouge]
Après la guerre, il exista deux types de traumatismes : psychologique et physique.
J’ai remarqué particulièrement une horloge fait d’obus et de balles. Cela met en relief le traumatisme psychologique car le temps n’était représenté que par la guerre et les batailles. Cela m’a interloqué car un objet pareil ne trouve pas sa place, selon moi, dans une maison.

Tableau « L'oubli »
Tableau « L’oubli »

Le tableau « L’Oubli » de René DEMEURISSE m’a marqué tout autant que l’horloge. Cette œuvre représente un squelette vieilli par le temps et recouvert d’herbes, au milieu d’un bois. Des biches s’y reposent. Ce tableau montre que l’acceptation de la disparition est difficile à supporter et que le temps efface malheureusement les souvenirs. Ce qui est une grave erreur par rapport au devoir de mémoire.[/bleu]