Mini-entreprise au Collège ND des Victoires de Saint-Pourçain-sur-Sioule

PM 296 logo L’objectif de ce projet est de créer un produit ou un service et de faire connaître le monde de l’entreprise. Pendant deux heures, chaque semaine, les élèves deviennent des mini-entrepreneurs. Cela leur permet de découvrir en eux des aptitudes qu’ils ne soupçonnaient pas et donc de leur redonner confiance. (Présence Mariste n°296, juillet 2018)

Une belle aventure

Annie GIRKA
Annie GIRKA

Depuis quatre ans les élèves de 3e se lancent dans une belle aventure : celle de créer une mini-entreprise et cela dans le cadre d’un concours au niveau Auvergne.
Ainsi, cette année encore, des élèves volontaires de 3e se sont regroupés pour créer une mini-entreprise dans le cadre « d’EPA » : Entreprendre pour Apprendre et d’un concours de la région Auvergne. Sous la houlette de deux professeurs - français et technologie - ainsi que de deux parrains, les jeunes futurs entrepreneurs vont apprendre comment créer une entreprise. L’objectif de ce projet est de créer un produit ou un service et de faire connaître le monde de l’entreprise.

Cette année la mini-entreprise porte le nom de SaintPour’Boc pour faire référence à la ville de Saint Pourçain et aux bocaux qu’ils recyclent pour créer des objets comme des jarres, des terrariums, des bougeoirs…en effet depuis 4 ans les jeunes ont fait le choix de réaliser un produit à partir de récupération.

Il faut s’organiser

Les mini-entrepreneurs à l'œuvre
Les mini-entrepreneurs à l’œuvre

Ainsi en amont, ils ont tout d’abord écrit une charte de travail qu’ils ont signée et qu’ils doivent respecter. Ils se sont partagé les services : communication, administratif, production, financier. Ils ont élu un PDG. A côté de la fabrication, ils doivent gérer leur compte en banque, réaliser des articles de presse pour se faire connaître, suivre leur compte Facebook. En début d’année, ils vendent des avances remboursables de 4 euros pour avoir un fond de caisse et commencer les premiers achats. Ils doivent aussi trouver des lieux pour vendre leurs produits.

Les mini-entrepreneurs à l’œuvre

Pendant deux heures, chaque semaine, les élèves deviennent donc des mini-entrepreneurs ; deux heures pendant lesquelles ils assument la responsabilité qu’ils ont choisie. Dans les deux salles qui leur servent d’atelier, tous savent ce qui est à réaliser : recherches sur l’ordinateur, outils, peinture…n’ont plus de secret pour eux. L’EPA suit la progression de leurs travaux tout au long de l’année.

Ils doivent aussi trouver des lieux pour vendre leurs produits. Chaque année leur première vente se fait au Marché de Noël de leur école et participent ensuite à différents forums à Vichy et à Clermont-Ferrand. En fin d’année, ils peuvent, avec leurs bénéfices, acheter des cartes-cadeaux, aider une association et garder une petite somme pour la mini entreprise de l’année suivante.
Les mini- entrepreneurs de l’année 2016-2018 ont été récompensés en obtenant le 1er Prix de la relation clients et stratégie de la région auvergne.

Atelier peinture
Atelier peinture

Quels beaux projets que ces mini entreprises ! Ils permettent à des élèves de découvrir en eux des aptitudes qu’ils ne soupçonnaient sûrement pas et donc de leur redonner confiance, de travailler avec leurs professeurs dans un autre cadre que celui d’un cours classique, de prendre conscience qu’ils sont capables de prendre des responsabilités.

Merci aux professeurs et aux parrains pour ces belles expériences qu’ils conduisent depuis le début de l’aventure. !

Annie GIRKA et Mme SIMON
(Publié dans « Présence Mariste » n°296, juillet 2018)