Les écoles de production

PM 288 logo La production est l’outil de formation de l’école. L’enseignement dispensé privilégie une cohérence entre pratique en atelier et cours théoriques (Présence Mariste n°288, juillet 2016)

Nous, Maristes, nous sommes spécialisés dans le domaine de l’éducation des enfants et des jeunes. Cet article nous invite à ouvrir les yeux sur une autre façon d’apprendre, une autre voie vers l’insertion professionnelle, initiée par les Pères Jésuites à Saint-Etienne.

Une École de Production ? Mais qu’est-ce que c’est ?

Jacques Petit
Jacques Petit

Quand, au cours d’une discussion, j’explique que je consacre une (grande) partie de mon temps de retraité à l’AFEP, cela déclenche automatiquement une interrogation de la part de mon interlocuteur, interrogation qui s’amplifie quand je déroule ce qui se cache derrière ce sigle : Association Forézienne d’Écoles de Production.

  • “École de Production ? Tu te lances dans le cinéma ?”
  • Pas du tout ! Une École de Production est un établissement qui accueille des jeunes, de 15 à 19 ans, soit en difficultés de tous ordres, soit en rupture avec la structure traditionnelle de l’enseignement.

Une pédagogie particulière

“Faire pour apprendre !” La production est l’outil de formation de l’école, d’où le nom École de Production. L’enseignement dispensé privilégie ainsi une cohérence entre pratique en atelier (2/3 du temps) et cours théoriques (1/3).
Les jeunes, accompagnés au quotidien par leur maître-professionnel (maître, car le formateur transmet son savoir, car tout formateur a exercé plusieurs années en milieu professionnel) répondent à de véritables commandes passées par des clients, particuliers ou entreprises. Cet ancrage dans la vie économique et le rapport au client impliquent un haut niveau d’exigence en termes de savoir-faire et de savoir-être, et la responsabilisation des élèves. Le jeune, qui n’a connu que l’échec, est "condamné" à réussir !

Les Écoles de Production apportent une réponse à près de 100 % des jeunes qu’elles accueillent. À l’issue de leur formation, la quasi-totalité d’entre eux intègrent en effet directement et avec succès le monde du travail, ou font le choix de poursuivre leurs études.

Atelier de Métallerie
Atelier de Métallerie

Établissements privés d’enseignement technique, ils préparent aux diplômes et certifications du CAP et du Bac Pro. "Hors-contrat", donc pas de financement public. Leurs ressources proviennent de la vente de la production réalisée par les jeunes (50 %) Les autres ressources sont : la taxe d’apprentissage pour 20 à 25 %, une subvention de la Région Rhône-Alpes pour 20 % et quelques dons ou des appels à différentes fondations. La Compagnie de Jésus, organisme de tutelle, apporte régulièrement son concours. Le réseau des Écoles de Production est né en Rhône-Alpes et est en pleine expansion.

Une initiative jésuite

Dès 1912, le P. Denis Jourjon, fondateur de l’École Sainte-Thérèse, utilisait une méthode novatrice de formation par la production. Forte de cette expérience pratiquée avec succès au Lycée du Marais, l’AFEP a été créée en 1991 à l’initiative de la Compagnie de Jésus avec le soutien du Conseil Régional Rhône-Alpes, en ouvrant une section Mécanique générale. Il s’agissait alors de revitaliser cette pédagogie basée sur une participation à une production réelle en atelier, destinée à de vrais clients. En 2002, une 2e formation a été ouverte, consacrée à la métallerie-serrurerie.

En septembre 2016, s’ouvrira une 3e section, plus destinée aux filles, bien absentes de l’effectif actuel (une cinquantaine de garçons dans les deux formations), dans le domaine du Textile, Technique Médical, formation adaptée au bassin stéphanois, qui procure à lui seul plus de 50 % de la production européenne dans ce domaine.

Jacques PETIT

Plus de renseignements sur le site de la Fédération Nationale des Écoles de Production :

(Publié dans « Présence Mariste » n°288, juillet 2016)