Cap sur la planète Internet

Un projet pédagogique développé par le groupe scolaire N.D. de Valbenoîte pour rendre les adolescents plus avisés dans l’utilisation d’Internet (Publié dans « Présence Mariste » n°279, avril 2014)

Internet, outil merveilleux, mais présentant des dangers. Le groupe scolaire N.D. de Valbenoîte développe un projet pédagogique pour rendre les adolescents plus avisés et leur donner de bons réflexes dans l’utilisation de cet outil.

De l’importance de savoir naviguer sans écueil

Lucile Jacquemont
Lucile Jacquemont

Très tôt, les adolescents naviguent sur Internet. Et bien qu’ils en aient tous un usage instinctif, très peu sont capables de définir vraiment l’outil et d’expliquer comment il fonctionne. Ils manquent de technicité, de compréhension et d’esprit critique. Ils agissent donc en prenant des risques sans se soucier des questions relatives au Droit : respect des droits d’auteur, de la propriété intellectuelle, du droit à l’image, respect de soi et des autres, protection des données personnelles et gestion de l’identité numérique.

Développer des attitudes responsables sur le Net

Au groupe scolaire ND de Valbenoîte à Saint-Etienne, les professeurs documentalistes, dans le cadre du projet CDI, dispensent un enseignement de la culture informationnelle dans le cursus des élèves, de la 6e à la Terminale. Dès la 5e, afin de développer des attitudes éthiques et responsables chez les élèves, lorsqu’ils font usage du numérique, dix heures de formation qui s’inscrivent dans la validation du Socle commun des connaissances et des compétences et du B2i Collège sont dispensées.

En partant de leurs représentations, les professeurs documentalistes interrogent les élèves sur ce qu’est « Internet » et leurs réponses ont de quoi surprendre : un logiciel, un site, un moteur de recherche. En s’appuyant sur le programme de contenus ludoéducatifs « Vinz & Lou sur Internet », le professeur fait évoluer ces représentations et favorise le recul critique et la réflexion des jeunes.

Identifier les risques liés à la navigation

Il s’intéresse ensuite à leur pratique du Net pour les amener à classer leurs activités dans les principaux usages suivants : communiquer, s’informer, jouer, commercer, se divertir et produire. Puis, pour chacun d’eux, il identifie les dangers inhérents : cyber harcèlement, cyberprédation, surinformation-désinformation, cyberdépendance, teenmarketing ou publicité ciblée, téléchargement illégal, protection des données personnelles.

Réagir et agir face aux cyberdangers

Valbenoîte sur Internet
Valbenoîte sur Internet

Le professeur s’applique ensuite à découvrir avec eux tous les moyens à mettre en œuvre pour éviter de tomber dans ces pièges ou pour agir et réagir en fonction des difficultés rencontrées. Afin de participer à la structuration des connaissances, les jeunes sont amenés progressivement à créer des supports : des quizz, des affiches de prévention, des guides, des jeux de l’oie. Ces outils sont utilisés auprès d’autres classes comme base de travail et de sensibilisation sur les bons usages du Net.

En conclusion, l’association d’éducation aux Médias « Fréquences écoles » intervient sur une proposition du Conseil général de la Loire pour faire une synthèse du travail initié par les professeurs documentalistes sous forme d’ateliers pratiques devant écrans.

Vers la cyber citoyenneté

Le travail s’achève pour les 5e, mais il n’est que la première étape de la formation des cyber citoyens autonomes et responsables à Valbenoîte.

Lucile Jacquemont, Professeur documentaliste
(Publié dans « Présence Mariste » n°279, avril 2014)