1er Prix Jean-Baptiste Montagne - Hort-I-Cultura à Gérone

Le collège mariste de Gérone (Espagne) a obtenu le premier prix du concours Jean Baptiste Montagne. (Publié dans « Présence Mariste » n°278, janvier 2014)

Le collège mariste de Gérone a obtenu le premier prix du concours Jean Baptiste Montagne. Premier prix bien mérité si l’on en juge par le nombre de disciplines scolaires impliquées dans le projet et par les liens tissés entre la nature et l’école, entre le concret des éclosions naturelles et l’abstraction des apprentissages.

Prix Jean-Baptiste Montagne - Prix d'innovation pédagogique

L’idée initiale de ce projet réalisé en 2010-2011, était d’utiliser un jardin comme moyen de travail concret dans le milieu naturel que tous les élèves aussi bien de maternelle, du primaire ou du secondaire, doivent connaître et respecter. Il s’agit aussi de faciliter concrètement l’acquisition d’habitudes et d’attitudes salutaires à chacun en effectuant régulièrement des travaux dans le jardin. La création d’un jardin se fait dans un contexte d’égalité des chances pour tous. Chaque élève en lien avec les professeurs, et autres adultes-conseil, doit s’approprier l’environnement naturel après avoir appris à le connaître, ce qui implique de s’intéresser aux techniques diverses d’agriculture, à observer et suivre le processus des semailles, la croissance et les conditions des plantations, à observer le milieu naturel végétal et animal. En effet, dans un jardin, il peut y avoir des abeilles, des reptiles, des papillons ou d’autres bêtes et il faut en connaître leur mode d’existence et ce qu’il implique.

S’approprier l’environnement naturel

Plantation des légumes
Plantation des légumes

  Ce projet a été étudié et adapté pour tous les élèves, du « jardin » d’enfants aux classes de lycée, en collaboration et concertation avec les professeurs de toutes matières, car ce jardin (ort) est une plateforme éducative de culture qui implique toute la communauté. Il entraîne une méthode de contrôle, d’observation, de prévention et de suivi des plantations. C’est une activité didactique qui impose des compétences basiques pour apprendre à connaître chaque terrain, fruit, légume, pour apprendre à penser et à communiquer sur ce que l’on peut alors découvrir ; pour prendre des initiatives et partager tout le travail qu’on fait comme celui qu’il faudra faire dans ces plantations.

  Une activité interdisciplinaire

C’est une activité interdisciplinaire car elle implique l’acquisition et l’emploi d’un vocabulaire très spécifique de l’agriculture, les noms des fleurs, des légumes et des animaux. Les tout petits de maternelle vont apprendre en jouant avec des cartes représentant tous ces domaines, ou par des dominos, ou des jeux de questions pour le cycle primaire. En secondaire, on pourra développer des connaissances linguistiques par l’audiovisuel ou d’autres réalisations matérielles… En réalité il s’agit pour tous d’apprendre, d’apprendre en autonomie comme en communauté, aussi bien dans le monde physique que social. Toutes ces expérimentations sont faites en lien étroit avec toutes les autres disciplines, sans oublier le sport et la psychomotricité avec l’orientation dans l’espace et les techniques variées manuelles ou motorisées d’agriculture.

Arrosage
Arrosage

  Ce beau projet ORT I CULTURA est bien la concrétisation d’un "jardin pédagogique" qui permet à la fois de transmettre des connaissances précises, de faire des expérimentations, de s’adapter aux lieux, au temps, aux caractères variés. Il met en relief les valeurs de patience, de coopération comme d’autonomie, de responsabilité, d’observation, d’initiative, de communication, de courage et d’espérance du plus petit enfant au plus grand, afin que tous, suivant le conseil de Voltaire, sachent vraiment « cultiver leur propre jardin ».

(Publié dans « Présence Mariste » n°278, janvier 2014)