Séjour pédagogique à Bibracte

Les élèves de 6e et 5e du Collège Sainte Marie de Chagnyont passé une semaine dans un site archéologique européen. (Présence Mariste n°276, juillet 2013)

Une passionnante expérience pédagogique a été menée à Chagny (Saône-et-Loire). Tous les élèves de 6e et 5e du Collège Sainte Marie ont passé une semaine dans le site archéologique européen et son musée de Bibracte en Bourgogne, du lundi 18 au matin jusqu’au vendredi 22 mars au soir.

Apprendre aux jeunes à préserver la nature
Apprendre aux jeunes à préserver la nature

Après la découverte de nos ancêtres les Gallo-Romains et les bâtisseurs de cathédrale à Autun, après l’étude de chartes, sceaux et manuscrits du Moyen Age aux archives départementales de Mâcon, les élèves de 6e et 5e sont partis sur les traces de nos ancêtres, les Éduens, peuple de la capitale gauloise au temps de César : l’oppidum Bibracte.

PROGRAMME « ARCHÉOLOGIE ET ENVIRONNEMENT » DUJOUR

Le travail des archéologues nous aide à comprendre les civilisations anciennes et donc les transformations du paysage à travers les siècles.

Objectifs 1e) Comprendre que l’homme laisse des traces, comprendre l’impact de l’homme sur la nature. 2e) Sensibiliser les jeunes à la préservation de notre environnement (développement durable).

Moyens

• Visite thématique du musée

• Lecture de paysage, dessin des paysages et des vestiges,

• Initiation aux techniques de fouille,

• Étude du mobilier mis à jour lors de la fouille au centre de recherche,

• Synthèse et interprétation des données de fouille issues du chantier d’archéologie de terrain,

• Visite du site des sources de l’Yonne, tourbière et site de prélèvement palynologique, à l’époque gauloise faubourg de Bibracte : observation du milieu naturel,

Le groupe devant le site de Bibracte
Le groupe devant le site de Bibracte

• Atelier vie quotidienne « Le commerce à l’époque gauloise »,

• Atelier vie quotidienne « Les métiers et activités artisanales à l’époque gauloise ».

Outre la découverte de nombreux objets gaulois et vestiges des Éduens, tous ont pu participer aux fouilles archéologiques, une activité passionnante, véritable temps fort de la semaine. Au centre de recherches, ils ont ensuite, tels de véritables scientifiques, émis des hypothèses concernant le mobilier trouvé sur le site.

UNERITABLE AVENTURE HUMAINE

L’apprentissage du vivre ensemble !

L’accent a été volontairement mis sur la vie en communauté. Il avait été demandé aux enfants (et aux familles !) de ne pas amener ni téléphone portable, ni console de jeu ou MP3 afin de privilégier des activités collectives. Les temps hors animations ont donc été consacrés à des jeux de société, jeux de ballon, atelier hip hop pour certains, jonglage, concours national Kangourou de jeux mathématiques ou bien encore traitement des photographies et vidéos prises le jour. Dans cet état d’esprit, les déplacements s’effectuaient à pied avec pour certains jours plus de 3 heures 30 de marche dans le site naturellement pentu du parc naturel régional du Morvan et ce, par tous les temps !

Découvrir des talents

Grâce à l'archéologie, comprendre les civilisations anciennes
Grâce à l’archéologie, comprendre les civilisations anciennes

Cette expérience sans aucun doute restera gravée dans leur mémoire. L’équipe pédagogique voulait par cette initiative susciter de l’ambition au sein de leurs jeunes. Le message qu’il voulait faire entendre et passer était simple : « Vous êtes des jeunes aux multiples talents et aux qualités humaines nombreuses et précieuses, faites-en des atouts et ayez confiance en vous ! Ayez confiance en la vie et la vie vous le rendra. Osez être intelligents et tenaces ! Que ce séjour puisse vous avoir apporté le courage, la confiance et l’énergie pour bien travailler et vous comporter durant cette fin d’année scolaire afin de préparer au mieux votre avenir car c’est vous seuls qui le construisez ! »

Petite cerise sur le gâteau

Deux élèves ont été remarqués par l’archéologue chargée des actions éducatives à Bibracte et des écoles de fouilles jeune-public : elle souhaite que ces 2 élèves intègrent son école de fouille estivale et leur assure un soutien logistique pour mener à bien ensemble cette éventuelle collaboration future. Bravo à nos archéologues en herbe !

Nathalie BROUX, enseignante et documentaliste
(Publié dans « Présence Mariste » n°276, juillet 2013)