Internet au CDI

Le CDI tient de plus en plus de place dans le milieu scolaire, il devient un creuset pour la recherche, l’élaboration des travaux, des actions pédagogiques. (« Présence Mariste » n°230, janvier 2002)

Le CDI (Centre de Documentation et d’Information) tient de plus en plus de place dans le milieu scolaire, il devient un creuset pour la recherche, l’élaboration des travaux, des actions pédagogiques.

CREUSET

Parmi les nombreuses tâches des documentalistes, il y a la constitution d’un fond documentaire à tenir à jour et enrichir ; le dialogue avec les professeurs et élèves invite à mettre sur pied des activités, nécessite des investigations, fait appel à des méthodes de recherche. Il m’est arrivé de dire à des professeurs : "Tu es le pilote du sujet de recherche, moi je veille sur la méthode. "

Les documentalistes analysent les documents, les indexent, les classent et ils se doivent aussi d’être maîtres en recherche, maîtres sur le plan de la méthode. Celle-ci paraît lourde - établir une équation de recherche est rigoureux - mais parmi les objectifs poursuivis, il y a celui de former le chercheur qui doit devenir autonome. Va-t-on trouver les documentalistes parce qu’ils savent tout, trouveront à notre place ? Non ! On vient solliciter leur aide pour apprendre avec méthode à se mettre sur le meilleur chemin possible.

INTERNET AU CDI

Internet est un des lieux ressource de la connaissance, il est cette bibliothèque universelle sans cesse renouvelée dans laquelle on peut presque tout trouver. Il est le supermarché ouvert tous les jours, 24 h sur 24, dam lequel on entre facilement sans effort physique. Mais attention ! au CDI on se rend compte que cette facilité apparente nécessite une méthode.

  • 1er point de la méthode : être précis, savoir exactement ce qu’on veut ;

le flou de la question n’apporte rien. Le travail des documentalistes va être de faire préciser : ils peuvent apprendre à l’élève à clarifier sa demande avec un thésaurus, méthode de classement des mots et concepts qui permet de situer exactement le domaine où on se trouve : matière , domaine, lieu, objet…
Ce que l’on croyait simple apparaît plus compliqué ou est ailleurs.

Tu es le pilote du sujet de recherche

  • 2e point : décrypter le vocabulaire d’Internet.

Une adresse de site doit être précise, il faut utiliser la bonne syntaxe, la sélection des moteurs de recherche performants est nécessaire, il faut apprendre à juger de la valeur d’un site en analysant son adresse. Ce qui est mis en place par le CDI doit aider le chercheur à devenir maître de l’outil et non l’esclave !

  • 3e point : apprendre à vérifier l’information :

est-elle valable ? De quand date-t-elle ? Quel est l’auteur ? La comparer avec d’autres données. L’élève apprend à être critique et à citer ses sources, il n’est plus seulement « copieur-colleur ».

  • 4e point : mettre en forme la réponse à la question,

s’approprier l’information et la rendre claire et intelligible. Tout un programme qui nécessite travail personnel et patience !

CREER AVEC INTERNET

Au plan national, plusieurs expériences ont été lancées pour écrire un roman collectif. Les initiateurs du projet ont créé leur site et ont suscité la collaboration pour réaliser une œuvre à plusieurs voix.
Les documentalistes intéressés se sont entourés de professeurs et élèves motivés par le projet et ont apporté suggestions, corrections, illustrations…
Le roman est devenu collectif, le parrainage par le web est devenu réalité.

Un autre aspect : la création de son site propre : réaliser le site ; créer l’information, tenir à jour… autant d’aspects possibles au CDI. Les documentalistes, animateurs et créateurs, pourront pleinement jouer leur rôle de plaque tournante de l’info et de pédagogue.

LE GOUT DE LA RECHERCHE EXISTE !

Ce professeur d’histoire, en quête des documents sur
« le comportement des Français vis à vis des Juifs durant la dernière guerre mondiale, et plus particulièrement dans la Région Rhône-Alpes »,

a été pour moi l’exemple rarissime de la personne motivée. La recherche sur le web n’a pas été simple ; l’application de la méthode a entre autre buté sur le vocabulaire. On a fini par établir l’équation de recherche en utilisant le moteur Google :
« Juifs + France + Rhône-Alpes + Oullins ».

Quant à cet élève de 6e qui venait d’acheter un petit chien et voulait en particulier apprendre à l’éduquer, il a cherché plus d’une heure. Il a accepté toutes les contraintes de la méthode et particulièrement d’apporter les précisions de vocabulaire. Mais il était surtout habité par l’intérêt, le moteur essentiel de toute recherche.

Efficacité à quel prix ?

Les éléments de la méthode évoquée plus haut sont là pour cadrer la recherche, et en particulier aider l’élève très friand de jeu. Internet est souvent pour lui machine à jeu, salle de cinéma. Certes, le jeu a toute sa richesse de découverte, d’appel à l’imagination ; il sollicite ; attention, réaction, rapidité, inventivité… et souvent il récompense le gagnant.

Le documentaliste qui exige une réponse pertinente met en route un processus qui demande de créer le "jeu intellectuel" où imagination, création, mémoire et méthode sont nécessaires.
Des éléments de la réponse existent ; au chercheur de les trouver, les faire siens et les organiser. La tâche devient ardue et n’est évidemment pas du goût de tous, en particulier de ceux qui peinent intellectuellement et que l’intérêt ne mobilise pas.

Qui est intelligent ?

Le CDI peut être équipé pour recevoir Internet, mais il propose aussi sur ses rayons et dans ses placards : une bibliothèque, des encyclopédies sur papier ou sur cédérom, des vidéo, des documentaires dans tous les domaines de la connaissance, des revues spécialisées…

Plusieurs jeunes qui ont consulté Internet pour leurs recherches se sont rendu compte par la suite que des documents bien adaptés à leur âge, bien illustrés, clairs… existaient au CDI. C’est parfois le découragement après la recherche sur Internet qui les a fait revenir au fond documentaire…

Il n’avait pas été nécessaire d’aller loin pour obtenir la réponse souhaitée. L’interrogation de la « toile » leur a appris à maîtriser un outil, à le situer parmi d’autres éléments et personnes. Ils ont appris que leur intelligence avec toutes ses facettes devait rester maîtresse du jeu. L’intelligent c’est moi ! et pas le dieu Internet.

Fr Albert DUCREUX

(Publié dans « Présence Mariste » n°230, janvier 2002)