Le Conseil de classe : une étape dans le processus de valorisation du jeune

Logo 182 L’évaluation, les entretiens d’orientation, le conseil de classe sont autant de lieux où le sens de notre mission s’exprime. (Présence Mariste n°282, janvier 2015)

Pour la communauté éducative de l’établissement N. D. des Victoires, la bienveillance est l’héritage de notre fondateur : « aimer et croire en l’avenir de nos jeunes ». Cette conviction éclairée par l’Evangile inspire notre projet éducatif.
Un regard compréhensif
Monghal Julien
Monghal Julien

Comme le Bon Pasteur veille sur toutes ses brebis, les enseignants et éducateurs exercent un regard compréhensif empreint de respect sur l’ensemble des élèves. L’évaluation, les entretiens d’orientation, le conseil de classe sont autant de lieux où le sens de notre mission s’exprime.

L’évaluation marque le temps de formalisation des acquis de l’élève. Ce constat peut être destructeur si l’erreur (la non-réussite) est plaquée comme une faute intentionnelle et répréhensible. L’uniformisation de l’évaluation est nécessaire parfois pour stabiliser l’inscription dans une procédure d’accompagnement et de soutien, mais elle ne doit pas stigmatiser le jeune comme « nul » et « incapable ». Au contraire, cela doit être l’occasion de témoigner de tout l’intérêt que nous lui portons et du prix qu’il a à nos yeux.

Développer l’estime de soi

Les entretiens d’orientation représentent un enjeu majeur pour l’estime personnelle du jeune. La volonté légitime des parents de voir réussir leur enfant cristallise des tensions dans la relation école-famille, car parfois pour atteindre la réussite, les partenaires utilisent des chemins différents. On veut permettre à l’interlocuteur de faire ses choix et de les assumer grâce une attitude ouverte et compréhensive.

En effet la volonté de faire le bien, en accompagnant celui qui nous est confié dans la construction de son projet de vie et de réussite sociale, impose au conseil de classe de prendre des décisions parfois difficiles.
Ses règles au sein de l’établissement N. D. des Victoires : connaître l’histoire des jeunes, savoir « d’où il démarre », faire le constat du « où il en est », exprimer une appréciation soutenant la personne et qui ne la blesse pas, conseiller et accompagner son évolution : proposition de soutien, de tutorat, d’atelier d’approfondissement, mise en place de projet personnalisé (PPRE), de projet individualisé de formation (PIF), ce qui permet de relativiser le résultat grâce à l’appréciation formulée par le professeur principal. En ce qui concerne l’attribution des félicitations et encouragements, les notions de parcours, de progrès et d’efforts priment sur le résultat.

L'équipe enseignante, en réunion d'information, avec M. Marron, président de l'Association DFD (Dyspraxie France)
L’équipe enseignante, en réunion d’information, avec M. Marron, président de l’Association DFD (Dyspraxie France)

Les parents correspondants présents au conseil de classe apprécient cette démarche car ils ont un rôle important en apportant des informations que l’équipe enseignante n’aurait pas eues. Lors du dernier conseil de classe de l’année, les décisions de passage ou d’orientation sont prises avec la même démarche et le même état d’esprit pour le bien du jeune.

L’objectif est bien l’accomplissement global du jeune en tant que Chrétien, Citoyen et Homme libre. La mission de la communauté éducative est d’accompagner sereinement ce développement en l’outillant, lui donnant confiance en ses potentialités et lui permettant de trouver le Sens de sa vie.

Julien MONGHAL, Directeur
(Publié dans « Présence Mariste » n°282, janvier 2015)