A la rencontre d’anciens résistants

Des jeunes de Bourg de Péage à la découverte de tout un pan de notre histoire qu’est la Résistance. (« Présence Mariste » N° 258, janvier 2009)

Soixante élèves du collège Les Maristes de Bourg de Péage ont participé à l’aventure du C. N. R. D.(Concours National de la Résistance et de la Déportation), sur le thème proposé pour l’édition 2008 : « l’aide aux personnes pourchassées et persécutées en France pendant l’Occupation : une forme de résistance ». Parmi eux, dix-sept lauréats.

Une aventure humaine

C’est une tradition bien établie au collège ! Depuis plus d’une décennie, de nombreux élèves des Maristes sont accompagnés dans ce Concours qui existe depuis 1961.

Les candidats 2008 en visite chez un des résistants : Jean Ancette et Jean Monin
Les candidats 2008 en visite chez un des résistants : Jean Ancette et Jean Monin


Six mois d’efforts furent nécessaires pour produire cette année une vingtaine de travaux, mémoires ou documents audiovisuels. Long périple pour les jeunes volontaires : plongés au cœur des heures noires de l’Occupation, ils ont découvert le sort tragique des personnes persécutées par le régime de Vichy. Ils se sont faits chercheurs, internautes, journalistes, photographes ou écrivains, consacrant nombre d’heures de leur temps libre à leurs œuvres collectives.
Que de doutes et d’obstacles à vaincre ! Une véritable démarche historienne certes, mais aussi une magnifique aventure humaine qui a permis à nos adolescents de découvrir des valeurs telles que la solidarité, le courage, la confiance en l’avenir et le sens de l’engagement.

Des travaux bouleversants

Dix-sept de nos candidats ont été primés par le jury départemental et cinq d’entre eux ont été retenus pour participer à une sélection nationale. Récompensés lors d’une cérémonie officielle par de beaux ouvrages, les jeunes lauréats ont également été invités sur des lieux de mémoire (le Mont Valérien, Oradour sur Glane) au cours d’un voyage de trois jours où l’aspect ludique n’a pas été oublié : une journée à Eurodisney…
Pour nous, professeurs, quelle satisfaction devant la variété et la sensibilité souvent bouleversante des œuvres produites. Si toutes n’atteignaient pas le même niveau de qualité, en chacune l’enseignant et bien plus encore l’être humain trouvait largement leur compte.

Jean Monin, ancien résistant déporté et humaniste

Ce jeune romanais de plus de 80 ans, ancien déporté au camp de Mauthausen, a soutenu sans réserve les efforts des historiens en herbe. Ses récits disaient l’indicible avec une grande dignité et sans haine, suscitant l’émotion profonde que seules la présence et la voix d’un survivant de l’horreur qui a « choisi la vie » pouvaient rendre.

Les lauréats drômois à Oradour-sur-Glane (2006)
Les lauréats drômois à Oradour-sur-Glane (2006)

Passeurs de mémoire

Questionnés sur leur parcours, les candidats sont unanimes :
« Bien-sûr, nous sommes fiers de notre palmarès, mais gagner n’était pas l’objectif essentiel. Nous avons appris à travailler ensemble et à partager nos talents, en tirant profit de nos différences. Et surtout, nous garderons vivant le souvenir des témoins que nous avons la chance de rencontrer : refusant le nom de »héros« , ils nous ont parlé simplement de devoir et d’honneur, et surtout de respect et de fraternité. Leur courage et leur désintéressement nous fournissent des exemples pour guider notre vie d’adultes. »

Nos soixante candidats, en devenant eux aussi des « passeurs de mémoire », auront ainsi compris que seul le souvenir permet de forger notre volonté : celle de tout mettre en œuvre pour que disparaissent les crimes contre l’humanité.

D. PENNEQUIN et B. DERVIEUX
(paru dans Présence mariste N° 258, Janvier 2009)