Anticyclone : « Ils sont où, les Noirs ? »

Un groupe, composé majoritairement d’Africains, demandeurs d’asile, essaie de vivre l’entraide, la solidarité et la fraternité avec le soutien de l’Eglise locale

« Chasser la dépression, pour garder le ciel bleu, même par temps froid »  : c’est la devise du groupe pastoral « Anticyclone », qui se réunit à la paroisse St Vincent de Paul de St Etienne.

Genèse d’un groupe

Ce groupe, né il y a six ans, permet à des demandeurs d’asile de se retrouver, de parler, de rencontrer la population française, de favoriser une « vie ensemble ». Ces personnes ou ces familles doivent pouvoir rester debout dans l’épreuve lourde que représente une demande d’asile dans notre pays.
Nous touchons essentiellement des africains, de la République Démocratique du Congo et d’Angola. Quelques asiatiques, surtout du Sri Lanka, sont aussi présents. Aujourd’hui, nous avons une liste de plus de 300 noms, venant de toute l’agglomération stéphanoise, car ils se sont appelés les uns les autres.

Des situations diverses

Au fil des ans, certains ont obtenu le statut de réfugié ou une carte de séjour. Ils prennent leur place dans la société, plus ou moins facilement, par le travail, le logement, l’école, la vie d’Église…
Beaucoup sont en attente, leurs dossiers étant entre les mains de l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides, qui rejette 95 % des demandes… Le stade suivant c’est le recours devant la Cour Nationale du Droit d’Asile.
Au bout du compte, plus de 70 % restent sur le carreau, recevant une « Obligation à Quitter le Territoire », essayant de se débattre pour continuer à ne vivre de rien, avec bien peu de perspectives d’avenir et la peur au ventre…

Lors d'une rencontre du groupe Anticyclone (diocèse de St Etienne)
Lors d’une rencontre du groupe Anticyclone (diocèse de St Etienne)

Au nom de notre foi

Communauté d’Église, nous les avons rejoints comme croyants. Nous pensons que si nous les aidons à vivre pleinement leur foi, nous les aidons en même temps à rester des hommes et des femmes respectés dans leur dignité humaine fondamentale d’enfants de Dieu… L’Afrique est particulièrement marquée par une diversité de groupes qui sont « plus ou moins d’Église », avec parfois quelques tendances que nous qualifierons de sectaires…

Là, c’est bien l’Église Catholique qui accueille, dans le respect de chacun, respect qui doit être partagé. Cette diversité n’est pas un obstacle insurmontable pour se retrouver, partager la vie, accueillir la Parole de Dieu et même prier ensemble. Chacune de nos réunions se termine par un repas.

L’exigence de la solidarité

Peut-on partager la nourriture de la foi avec des gens démunis de tout, ayant parfois la faim au ventre ? Il y a là une exigence fondamentale de solidarité que nous essayons de mettre en œuvre, même si c’est difficile et lourd. Mais la solidarité n’est pas le dernier mot, car, comme dit le proverbe : « La main de celui qui reçoit est toujours sous la main de celui qui donne ».

Musiciens et chanteurs du groupe Anticyclone
Musiciens et chanteurs du groupe Anticyclone


Au-delà de la solidarité nécessaire, jamais suffisante, nous voulons avancer vers une véritable fraternité qui est la marque des disciples de Jésus.
Nous avançons, nous tenons bon. Il y a ceux qui s’en sortent, et ceux qui continuent à arriver… Pour nous, l’épreuve est de durer dans le soutien et de savoir garder l’espérance vivante.

Devenir « frères »

Il y a quelques mois, des paroissiens un peu désarçonnés avaient fait la remarque : « À la messe, il y a beaucoup de noirs… » Un jour, pour une raison quelconque, les « noirs » n’étaient pas là ! Alors on a entendu : « Les noirs, ils sont où ? » Ils deviennent membres de la famille… Nous n’aimons pas voir un « frère » souffrir, les vies s’abîmer et sombrer. Nous accueillons tant de cris de souffrance et de désespoir. Nous voulons les aider à garder le « ciel bleu ».
« Allez, mon frère, courage ! »

Charles MATA LIPOKO
Père Gérard RIFFARD
(Paru dans Présence Mariste N° 258, Janvier 2009)

Vos témoignages

  • 17 juin 2011 05:07

    You got some really good information here which is very well written. You seem to know every detail about this topic. Keep up the good work. =-=