Les roues du cœur de Dieu

L’ADAJ (Aide au pays en Difficulté et Animation de la Jeunesse) créée en 1977 d’abord tournée vers l’animation de camps avec des jeunes s’est orientée vers l’humanitaire à partir de 1985. (« Présence Mariste » n°276, juillet 2013)

"Du 11 au 27 juillet. Ukraine, l’Association des invalides à Mikolaiv, sur la Mer Noire. 5 200 km dont 1 770 en Ukraine. 2e livraison en ce lieu. Il y avait 40 lits dont 23 électriques, 50 matelas, quelques meubles, de la vaisselle et quelques tonnes d’habits et de chaussures. Aucun problème de route ni de frontière. Par contre, le déchargement fut éprouvant pour le responsable et pour nous à cause de la température 35°C, mais surtout à cause de la méthode et des rythmes communistes encore ancrés à l’Est : le responsable dut courir de bureau en bureau pendant 4 heures ! "
Une chambre d'hôpital
Une chambre d’hôpital

Vous venez de lire un petit extrait d’un recueil relatant plusieurs centaines de convois effectués par l’ADAJ depuis près de 30 ans. C’est un total de 556 transports (au 25 avril) qui ont été faits en direction de l’Est de l’Europe. 79 camions vers la Pologne, 8 en Biélorussie, 4 en Bosnie, 21 en Moldavie et surtout 444 en Ukraine ! En sont bénéficiaires des écoles, des hôpitaux, orphelinats, maisons de retraite et des organismes caritatifs locaux. L’ADAJ organise en moyenne 20 convois humanitaires chaque année à partir de Beaucamps (région de Lille). Chaque voyage représente quelques 4 300 km aller-retour.

Des matériels de notre société d’abondance !

C’est vraiment une action extraordinaire, dont le fondateur et grand organisateur est le F. Michel Rampelberg. Il a créé l’ADAJ (Aide au pays en Difficulté et Animation de la Jeunesse) en 1977. D’abord tournée vers l’animation de camps avec des jeunes, cette association s’est orientée résolument vers l’humanitaire à partir de 1985. Maintenant que F. Michel est à la retraite, il peut consacrer tout son temps à cette œuvre pour laquelle il se donne sans compter, et à partir de 4 h chaque matin, chaque jour !

F. Michel accueilli dans une famille ukrainienne
F. Michel accueilli dans une famille ukrainienne

Cette action est menée par un personnel exclusivement bénévole. Pour la collecte de matériels dans les hôpitaux de la partie nord de la France et même en Belgique, pour vérifier, trier, laver, empaqueter, charger, transporter… On ne récupère pas des choses cassées ou en très mauvais état, mais du matériel que notre société d’abondance considère comme périmé. Il s’agit par exemple de lits qui sont mis au rebut par les hôpitaux ou cliniques et qui vont reprendre une nouvelle vie dans des pays qui n’ont pas des normes aussi compliquées que les nôtres et qui seront très heureux de mettre pour leurs patients un équipement un peu plus décent.

Comment s’associer à cette action ?

Le travail est bénévole, mais les frais de transport ne peuvent être gratuits. Chaque convoi coûte entre 2 300 et 2 800 €. C’est la générosité des bienfaiteurs qui fait vivre cette Association, lui permettant d’accomplir la mission qui lui est assignée. Vous, lecteurs de Présence Mariste , vous pouvez aussi entrer dans ce mouvement. Pour tout don au moins de 20 €, un reçu fiscal vous sera envoyé.

Précarité soins
Précarité soins

Le plus simple est d’envoyer votre chèque à l’adresse suivante :
ADAJ - 18, rue de l’église - 59134 Beaucamps Ligny.

Par la suite, vous recevrez le bulletin de liaison qui vous tiendra informés des projets.

Une manière concrète de partager, de vivre la solidarité à l’intérieur de l’Europe avec des pays qui veulent tourner la page du communisme !

F. Jean RONZON
(Publié dans « Présence Mariste » n°276, juillet 2013)