Roumanie : Présence Mariste en Roumanie

Fr. Georges VIDALIS fait le point sur le travail des Frères.

Nous construisons l’avenir

Nous passons toute notre vie à construire l’avenir, et nous autres, communauté mariste à Bucarest, nous faisons un rêve… Un rêve qui naît de l’idée de transformer et d’améliorer les dures conditions dans lesquelles vivent beaucoup d’enfants. Dans cet effort de construction nous ne sommes pas seuls. Beaucoup de personnes et d’organismes nous aident : les Frères de la Province Ibérica d’Espagne dont nous dépendons, la Caritas Voralberg d’Autriche, FERE d’Espagne, une banque d’Espagne et d’autres amis qui connaissent notre apostolat au milieu des enfants pauvres et abandonnés. Il est évident que nous tous avons le même objectif, le même rêve : offrir aux enfants et adolescents la possibilité de vivre un présent qui leur permettra d’affronter l’avenir avec plus de dignité et de possibilités, tant sur le plan humain et chrétien que social et professionnel.

La maison Marcellin Champagnat

Trois Frères vivent continuellement avec les cinq enfants dans la maison St Marcellin Champagnat. Ce sont des références pour les enfants. Ceux-là ont un long chemin à parcourir en ce qui concerne leur formation scolaire, humaine et psychologique. Les enfants sont logés dans une maison de type familial. Les Frères essaient de créer une atmosphère amicale et soutiennent les efforts des enfants. Cela signifie une présence continue, à part les quatre ou cinq heures de cours le matin. Trois autres Frères les aident de temps en temps : ils ont aussi un autre apostolat auprès des enfants qui vivent autour de la paroisse et qui ont besoin d’une aide quotidienne pour écrire leurs devoirs, apprendre ou lire simplement quelques textes élémentaires. En plus, ces enfants reçoivent chaque jour un peu de nourriture et prennent un bain chaud une fois par semaine.

Projet de centre d’accueil

Avec l’accord de notre Province, nous construisons actuellement un centre d’accueil pour une quarantaine d’enfants, garçons et filles. Ce centre « Saint Marcellin Champagnat » sera prêt en avril prochain et dès juillet les enfants pourront l’occuper. Il comprend quatre maisons familiales et une autre pour la communauté mariste. Notre rêve est de créer dans chaque petite maison un climat de famille pour les enfants qui ont tant besoin d’affection et d’accueil cordial. Au grand étonnement de nos sponsors d’Autriche, qui contrôlent de temps en temps les travaux, ceux-ci se sont réalisés jusqu’à présent suivant un programme précis. En même temps que les autorisations et les rencontres pour décider d’un certain nombre de détails, il s’agit de penser à construire aussi un projet éducatif, adapté pour le grand nombre d’enfants, prévoir aussi une équipe qui encadrera les enfants et adolescents.

Construction du « Centre Champagnat »

Donner donc une vie mariste à cet ensemble qui se construit, une vie solide comme les maisons qui se construisent et qui sont prévues pour faire face à des tremblements de terre puissants. Notre longue expérience déjà en Roumanie et dans différents centres d’accueil pour enfants de la rue, nous permet d’avoir confiance. L’important est de trouver des personnes disponibles qui voudront rêver avec nous, des Frères, mais aussi des laïques, qui voudront s’impliquer avec nous et construire un meilleur avenir pour les enfants de la Roumanie.

Spiritualité et mission

Dans ce but, des efforts sont réalisés de plus en plus pour nous faire connaître. Nous organisons, en plus de la catéchèse, des rencontres de prière à la paroisse, la lectio divina dans notre appartement, et aussi des rencontres de jeunes pour réfléchir sur leur avenir et approfondir leur foi. Nous vivons dans l’espérance…

Frère Georges VIDALIS

(Paru dans "Présence Mariste n°246 - janvier 2006)