La communauté mariste de Genève

Les débuts et la situation actuelle de la communauté

Pourquoi le Provincial de l’époque, avec son Conseil, a-t-il décidé d’ouvrir une nouvelle communauté en Suisse ? C’est une conséquence de la volonté de l’Institut de travailler à la Défense des Droits des Enfants en s’appuyant sur la Convention de l’ONU qui a son siège à Genève.

[fuchia]Circonstances de la fondation[/fuchia]
En mars 2005, le Supérieur général signe un partenariat avec Franciscans International pour avoir accès aux organismes de l’ONU. Puis il nomme F. César Henriquez pour débuter ce travail à Genève. La Province de l’Hermitage est sollicitée. Au printemps 2006, le F. Provincial demande l’adhésion de deux Frères de la Province pour étoffer ce projet : F. Jean-Claude Christe de la Suisse et F. Manel Mendoza de la Catalogne. La communauté trouve accueil au centre de Genève au Foyer St Justin. Les trois Frères, qui ne se connaissaient pas, s’y installent début septembre 2006.

La communauté de la FMSI à Genève
La communauté de la FMSI à Genève

[fuchia]Objectifs de la communauté[/fuchia]
Les objectifs de la communauté ont été fixés. Il s’agit, pour l’Institut d’être sur place à Genève pour le travail de la défense des droits des enfants et pour la Province de l’Hermitage de renforcer la présence mariste en Suisse. Il faut à la fois œuvrer pour faire une place à l’Institut auprès des Nations Unies et aussi participer à la mission pastorale de l’église locale. La communauté dépend canoniquement de la Province de l’Hermitage.

[fuchia]Évolution de la communauté[/fuchia]
En décembre 2007, la communauté déménage dans la cure de Meyrin, une cité en bordure de la ville. Pendant deux ans, les deux Frères de la Province de l’Hermitage s’impliquent dans la catéchèse au service de l’Église qui est à Genève. F. César Henriquez, en novembre 2008, rentre dans sa province d’origine après un premier mandat.
Le 26 janvier 2009, le Supérieur général nomme F. James Jolley de la Province de Melbourne pour lui succéder. Il se joint à la communauté en septembre. Le travail s’étant amplifié au Bureau de la FMSI, le Supérieur général demande à F. Manel de se consacrer uniquement au travail de défense des Droits et à la Formation des éducateurs maristes. Et enfin, le 28 février de cette année, la communauté accueille le F. Vicente Falqueto qui nous vient du Brésil. Il est le troisième membre du Bureau de la FMSI de Genève. Et le F. Jean-Claude Christe continue son engagement comme assistant pastoral.

L'église de Meyrin et le logement de la communauté
L’église de Meyrin et le logement de la communauté

[fuchia]Vie de la communauté[/fuchia]
Tout au long des jours, les trois Frères de la FMSI travaillent au Bureau au centre ville, près des instances de l’ONU, et le Frère engagé en paroisse travaille à Meyrin. Ils sont ensemble le matin et le soir et tout le week-end pour vivre simplement la vie communautaire. Pour les maristes de la Province, ils réalisent ensemble des actions de sensibilisation comme par exemple la sensibilisation à la promotion et à la défense des droits des enfants par des articles parus dans Présence Mariste , par des conférences et des exposés dans différentes communautés et par l’élaboration durant deux ans d’un « Itinéraire de Formation ».

Premiers pas du BIS avec Franciscans International
Premiers pas du BIS avec Franciscans International


Nous sommes conscients de la singularité de notre communauté internationale, multilingue et appartenant à deux entités. Et en tant qu’instruments, nous faisons confiance à Jésus et à sa Bonne Mère dans ce projet ambitieux de l’Institut de défendre les droits des enfants auprès des instances de l’ONU. « Toutes les nations du monde sont entrées dans nos vues ! » dirait aussi le Père Champagnat !

F. Jean-Claude CHRISTE
(Paru dans Présence Mariste N° 269, octobre 2011)