Brésil : L’assemblée internationale de Mendès

L’Assemblée Internationale de la Mission Mariste : un grand rêve devenu réalité ! (« Présence Mariste » n°254, janvier 2008)

Les laïcs dans la mission mariste

L’Assemblée Internationale de la Mission Mariste, Frères-Laïcs, à parité, a été le rêve du Conseil Général (des Frères Maristes) en 2005 ; c’était un grand défi. Ce rêve est devenu réalité. Après les phases locales, provinciales et continentales, nous nous sommes retrouvés un peu plus d’une centaine, Frères-Laïcs réunis à Mendes, au Brésil, du 2 au 12 septembre 2007. Nous étions 14 européens représentant les cinq Provinces de l’Europe Mariste.

Les trois représentants de la Province de l’Hermitage

C’est au milieu d’une belle végétation tropicale, à 800m d’altitude et à 150 km de Rio de Janeiro que nous avons vécu pendant douze jours dans une Maison où arrivèrent, en premier, en 1903, des Frères français, expulsés de France. Là, grâce à toutes celles et tous ceux qui se sont investis dans cette démarche, nous avons eu le privilège de vivre cette magnifique expérience, à savoir une réflexion approfondie sur la Mission Mariste dans le monde et sur la place des Laïcs dans cette Mission.

" Boîtes de conserves vivantes "

Deux jours pour apprendre à se connaître, quelques heures pour découvrir des œuvres Maristes et très vite, au-delà des problèmes de langues et des grandes différences des réalités de chaque continent, dans une parfaite communion de vie et de langage, nous avons mené une réflexion audacieuse et pleine d’espérance pour répondre aux appels des enfants et des jeunes les plus démunis de tous les diocèses du monde ; jeunes représentés dans la maison par un groupe de l’école de São Vicente de Minas, issu de milieux très pauvres et en situation d’échec total ; ces jeunes, à travers diverses mises en scènes, nous ont exprimé de manière très forte les cris des enfants exclus. Ils ont comme nom "Latas vivas" c’est-à-dire « boîtes de conserves vivantes ». En fait, ils se servent de ces boîtes comme instruments à percussion. Tout un symbole ! Ce fut un moment très émouvant.

L’une des « mises en scène » du groupe « Latas Vivas »

Le mandala

Notre vocation de Frères et Laïcs Maristes nous amène ainsi à des engagements différents dans une dimension Internationale de la Mission Mariste.

Au fur et à mesure des journées, le MANDALA, une dynamique d’origine asiatique utilisant cercles, dessins, peintures, a permis aux membres de chaque groupe de s’exprimer en profondeur et ainsi, de synthèse en synthèse, de dégager cinq thèmes :

  • Présence Mariste dans l’Évangélisation.
  • Une révolution du cœur : ouverts au souffle de l’Esprit.
  • Maristes de Champagnat en partenariat
  • Éducation Mariste : nouveaux défis.
  • Défense et promotion des droits des enfants et des jeunes : donner la parole aux sans-voix.

Expression de thèmes à travers le MANDALA

Chaque thème fut développé dans les groupes (le texte se trouve sur le site Mariste : www.champagnat.org).

« L’Après Mendès »

Il y eut un "avant", un "pendant" et maintenant il y a un "APRÈS" Mendes. La revue Présence Mariste se fera l’écho de cet « APRÈS ».

J’ai essayé d’exprimer le mieux possible l’intensité de ces journées ; souvent les mots ne sont pas suffisamment forts ; mais ce qui est sûr, c’est que chacun des participants est revenu de Mendes avec un très grand sentiment d’appartenance et avec la conviction de la vitalité de l’Institut où Frères et Laïcs partageront ensemble le souci et l’engagement de travailler ensemble.

Annie GIRKA,
l’une des trois déléguées de la Province Hermitage

(Publié dans « Présence Mariste » n°254, janvier 2008)