Les Fraternités Maristes : une manière de vivre l’évangile.

Comment est né Le Mouvement Champagnat. Ses lignes de force… (« Présence Mariste » n°244, juillet 2005)

Le Mouvement Champagnat tire son origine d’une part du souhait des derniers supérieurs généraux des Frères Maristes de voir se répandre l’esprit de Marcellin Champagnat.
D’autre part du souhait de laïcs : maîtres, parents, anciens élèves, amis des frères qui se sont sentis attirés par la spiritualité de Champagnat et par le sens de sa mission. Ce appel nouveau a donc conduit de nombreux laïcs à s’engager davantage dans la mission mariste.
Les débuts ont été difficiles, surtout en Europe car les personnes se sentant appelées à partager le charisme du fondateur étaient peu nombreuses et surtout pas assez préparées. Ce qui n’était pas le cas dans les pays hispanophones.

Le départ officiel est donné.

Fruit de trois années de réflexions et de vastes consultations, c’est le supérieur général des Frères, Charles HOWARD, qui a donné le grand départ du mouvement par la lettre qu’il a adressée le 16 juillet 1990 aux laïcs et aux Frères du monde mariste et dans laquelle il donne une direction pour l’établissement du Mouvement Champagnat.
« Pour nous, les Frères, c’est une bénédiction et une joie de voir que le charisme du Fondateur grandit dans le cœur de beaucoup de personnes et fait jaillir de nouvelles sources de vie. C’est une bénédiction et une joie pour nous, Frères et laïcs, de nous sentir appelés à partager nos richesses communes et à vivre ensemble une aventure spirituelle et apostolique passionnante. C’est une bénédiction et une joie spécialement pour vous, les jeunes, qui êtes l’avenir de la société et de l’Eglise, de pouvoir trouver dans le Mouvement Champagnat une réponse à vos attentes les plus profondes et un champ d’action pour votre générosité. »

Les lignes de force de ce mouvement peuvent se résumer en quatre points :
- être des apôtres de Jésus dans son milieu et son état de vie,
- aimer et imiter la Vierge Marie,
- chercher ensemble, en petits groupes, à partager sa foi en Jésus-Christ et son expérience apostolique,
- témoigner par sa vie de la spiritualité du Père Champagnat.

Les débuts en France.

Le pionnier de ce qui deviendra les Fraternités Champagnat en France est sans conteste Frère Alexandre Lefèbvre.
Après un séjour à Rome, il lance le 12 décembre 1988, donc avant l’officialisation par Frère Charles Howard, le “Projet de Vie” des frats.

La première à voir le jour sera celle de Sevrier (74) suivie moins d’un an après de celle d’Espira de l’Agly (66) où pourtant il n’y a plus de Frères.
Au fil des ans, elles vont se multiplier au point d’être aujourd’hui une vingtaine, si l’on compte celles de Grèce, qui dépendent de la France, aujourd’hui de la Province de l’Hermitage.

Et vous ? Oui, pourquoi pas vous ?

Si vous osiez vous risquer dans l’aventure d’une "Fraternité" ?
Il suffit de se retrouver 3, 4, 5, plus si l’on souhaite, et vouloir se rencontrer une fois par mois pour un temps d’échange, de prière et de convivialité partagée.

Osez… vous ne serez pas déçus !

Et puis, le Mouvement Champagnat vous donnera les moyens concrets pour avancer et vous nourrir toujours plus de cette vie avec Marie, comme Marcellin.
Prenez contact avec les Frères du Bureau qui sont toujours prêts à répondre à vos questions.
Frère Léonce Fabregoule et Frère Jean-Pierre Destombes.

Dans la mesure du possible, elles sont toutes accompagnées par un Frère, mais certaines se trouvant éloignées d’une communauté, cela pose parfois quelques problèmes.
Chacune est bien différente de l’autre, mais toutes vivent, à leur façon, l’idéal et l’esprit du fondateur.
Elles se retrouvent chaque mois pour prier, pour partager leur vécu, leurs joies et leurs peines, pour décider d’un objectif à tenir au cours des prochaines semaines mais aussi, pourquoi pas, pour passer un moment convivial autour d’un repas ou d’une simple collation.

Chaque année, dans un lieu différent, des vacances maristes sont organisées. Elles sont un temps de loisir et de détente, de partage et de prières afin que, des quatre coins de France, l’on puisse mieux se connaître et partager ses expériences.

Frère Léonce FABREGOULE


(Publié dans « Présence Mariste » n°244, juillet 2005)

Vos témoignages

  • Bigwa 12 février 2013 12:31

    Bonjour, nous sommes les membres de la fraternité Maristes de BIGWA dans la succursale Sainte Pierre Channel de BIGWA, nous voudrions vous demande si nous puissions mener des echanges sur le lien de notre succursal se trouvant sur facebook http://www.facebook.com/succursale.bigwa, Notre succursale a éte bati avec l’aide du Père Mariste Alain Foncier et Bechetoille qui exercaient leur mission apostorique au Burundi. Nous voulons renforcer encore notre mission chretienne. notre email est : sbigwa chez yahoo.fr

    Pascal NDIMUKUNDO, Secretaire de la Fraternité Marise de BIGWA