La fraternité mariste latino-américaine Nuestra Buena Madre

PM286 logo Notre fraternité est née en août 2005 avec plusieurs couples provenant de différents pays de l’Amérique latine. Elle veut être accueillante et représenter un peu la société où nous habitons. Notre richesse est la jeunesse de notre fraternité et la diversité de notre groupe. (Présence Mariste n°286, janvier 2016)

Il y a quelques semaines, un groupe venu du Canada, a fait un pèlerinage à N.D. de l’Hermitage. Ses membres sont tous des immigrés de différents pays d’Amérique latine : Mexique, Guatemala, Équateur, Colombie, El Salvador, Venezuela… Ils partagent leur expérience avec les lecteurs de Présence Mariste.
Fernando et Azucena CASTRO RIOS
Fernando et Azucena CASTRO RIOS

L’idée de lancer une fraternité du Mouvement Champagnat dans la communauté latino-américaine de Montréal est née dans une rencontre où nous avons réfléchi sur la circulaire « Une Révolution du cœur », écrite par le F. Seán Sammon, Supérieur général précédent. Il interrogeait ses lecteurs sur l’avenir de l’Institut mariste et leur suggérait de se mettre en marche pour renouveler la spiritualité mariste. Il rappelait, entre autres, l’anecdote de Lewis Carroll dans « Alice au pays des merveilles » où cette dernière questionnait ainsi le chat : « Quel chemin dois-je prendre ? ».

Ainsi notre fraternité est née en août 2005 avec plusieurs couples provenant de différents pays de l’Amérique latine. Certains n’avaient jamais entendu parler de Marcellin et des Maristes, mais avaient une grande soif de spiritualité. C’est le couple Azucena Rios et Fernando Castro, un ancien mariste, qui a fait naître cette fraternité. Elle en est maintenant à sa 10e année d’existence.

D’où venons-nous ?

Notre groupe est constitué de familles immigrées et de réfugiés, de personnes seules et de familles monoparentales et même des couples formés entre Canadiens et Latino-américains car notre fraternité veut être accueillante et représenter un peu la société où nous habitons. Elle a été le lieu d’accueil pour plusieurs familles à leur arrivée ici au Québec. Elle a aussi vécu le départ de 7 familles pour d’autres provinces du Canada à la recherche d’un meilleur avenir ou pour retourner dans leur pays. Aujourd’hui notre fraternité est composée de seize familles. Notre richesse est la jeunesse de notre fraternité et la diversité de notre groupe. Cela nous aide à éduquer et les valeurs de nos membres et toutes leurs expériences sont vécues comme des richesses interpersonnelles…

Jeunes de la fraternité
Jeunes de la fraternité
Frères et accompagnateurs

Nous avons cheminé ensemble, soutenus par des rencontres mensuelles et avons eu la chance d’être accompagnés surtout par des Frères du groupe Ad gentes venus au Canada : Miguel Sancha, Jorge Carrasco et Felix Roldan. Un des objectifs de nos rencontres est d’éveiller, de discerner et de développer notre vocation mariste dans l’Église et de partager notre vie sous tous ses aspects. De plus, nous y découvrons la richesse d’être ensemble et nous constatons que les laïcs maristes et les frères ont une unique vocation, celle de vivre et de transmettre le charisme et les valeurs de saint Marcellin Champagnat : esprit de famille, humilité, simplicité, modestie, l’amour filial envers notre Bonne Mère Marie… Tout ceci nous fait grandir en fraternité et devenir une vraie famille

Notre engagement avec l’Église
La fraternité en pèlerinage à N.D. de l'Hermitage
La fraternité en pèlerinage à N.D. de l’Hermitage

Marcellin est un modèle d’engagement dans notre Église ; voilà pourquoi nous avons écouté l’appel à nous mettre au service de l’Église, au nom de notre foi. Nous croyons fermement que l’avenir et la vitalité de notre fraternité s’appuieront sur l’engagement passionné tant des laïcs que des frères qui nous accompagnent. Plusieurs de nos membres sont bénévoles et responsables de différents comités de notre paroisse : la banque alimentaire et le vestiaire pour les nouveaux arrivés au pays, la catéchèse, la liturgie, le site web et Facebook, le comité d’évangélisation pour les éloignés et l’animation du troisième âge !

Fernando et Azucena
(Publié dans « Présence Mariste » n°286, janvier 2016)