Vers une assemblée internationale de la mission mariste

Frères et laïcs maristes ont été invités à préparer une assemblée spéciale sur le thème « Un cœur, une mission ». Présence Mariste » n°253, octobre 2007)

« Un cœur, une mission »

Au cours de l’année 2005, le Conseil Général des Frères Maristes a lancé l’idée d’une Assemblée Internationale de la mission mariste en septembre 2007, à Mendes au Brésil.

Les Frères et les laïcs maristes présents dans les 76 pays, sur les 5 continents ont été invités à préparer cette assemblée spéciale sur le thème « Un cœur, une mission ». Des rencontres se sont tenues d’abord dans les différentes Provinces de l’Institut afin d’apporter des idées et des réflexions pour cet événement important qui aidera à orienter notre mission dans le futur. C’est à partir de la base et de la réalité concrète que les Maristes veulent regarder l’avenir.

Première étape : DEMARCHE PROVINCIALE

Notre Province de l’Hermitage a participé à cette démarche. Tout d’abord au niveau local, 852 Frères et laïcs, répartis en 43 groupes, ont émis des réflexions, des propositions à partir de leurs convictions et du vécu dans leurs milieux de vie et d’apostolat. Ces rencontres ont été une excellente occasion pour les Frères et les laïcs maristes de partager leurs idées et leurs expériences.

Ensuite, du 2 au 4 janvier 2007, plus de 80 personnes, venues de toutes les contrées de la Province : Algérie, France, Grèce, Hongrie et Suisse ont participé à l’Assemblée Provinciale qui s’est tenue dans la maison de l’Hermitage, là même où le Fondateur, le Père Champagnat, a rassemblé et formé les premiers Frères avant de les envoyer en mission dans les écoles et les paroisses.

Frères et laïcs corrresponsables du charisme mariste

Le rapporteur de cette assemblée écrit :
« Malgré les difficultés inhérentes à tout groupe humain, nos apports témoignent que cela a été une expérience pleine de vie où laïcs et Frères ont bénéficié d’un partage serein, simple et profond, où nous avons pu écouter des avis différents dans un climat joyeux, de confiance, de sincérité et de recherche. Nous nous sommes sentis coresponsables, nous avons retrouvé des richesses et, une fois de plus, nous avons ressenti la proximité de Marcellin Champagnat, et de son rêve qui est entre nos mains. »

Cette assemblée rappelle à tout chrétien qu’il est envoyé au nom de son baptême et de sa confirmation.
« Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie »,

dit Jésus. Le chrétien est identifié à la mission et cela implique, de sa part, une intégration des valeurs évangéliques dans sa propre vie et une conscience de marcher à la suite de Jésus de Nazareth.

Rencontres vécues dans la prière

Tout mariste, Frère ou laïc, doit s’imprégner des valeurs maristes - de Marie - qui aident à comprendre comment nous voulons approcher les jeunes : l’humilité, la simplicité, la générosité, l’esprit de famille. Nous sommes convaincus que les éducateurs sont des points de repères valables pour canaliser les besoins des élèves.

L’école mariste doit avoir ce "quelque chose de plus", ce que disait sans cesse Marcellin :
« Pour bien éduquer un enfant, il faut l’aimer ».

Cette phrase doit imprégner la pédagogie mariste.

La plaquette qui a été imprimée suite à cette assemblée reprend les constations, les convictions, les recommandations rassemblées au cours de ces trois jours de vie intense passée ensemble. Elle servira de base de travail pour tous les éducateurs, Frères et laïcs dans les mois et les années qui viennent.

Deuxième étape : ASSEMBLEE EUROPEENNE à Guardamar (Espagne)

112 Maristes, Frères et laïcs, ayant participé au même processus dans chacune de leurs Provinces respectives se sont trouvés début juillet 2007 en Espagne, à Guardamar, pour participer à la phase européenne de l’Assemblée de la Mission mariste. Dans l’assistance, on pouvait compter la Province de Compostelle avec 22 représentants ; celle de l’Europe Centre-Ouest, 13 ; Ibérica, 23 ; l’Hermitage 21 ; la Méditerranée, 22.
À ces chiffres, il faut ajouter 5 traducteurs et 6 membres de la Maison générale, Frères et laïcs.

Annie Girka (France), Angela Sestrini (Grèce), fr Michel Cubeles
(Catalogne), représentants de notre Province au Brésil

L’objectif de la rencontre était de réfléchir ensemble en tant que représentants des Provinces de l’Europe aux défis auxquels les Maristes d’Europe doivent répondre conformément au charisme de Marcellin Champagnat : faire connaître et aimer Jésus Christ.

Le travail se fit à partir des synthèses réalisées dans chacune des cinq Provinces ayant participé au processus et qui étaient les réponses aux cinq questions suivantes posées par l’équipe de coordination :

  • Comment évangéliser les 80 000 enfants et jeunes que nous éduquons en Europe ?
  • Où sont les enfants et les jeunes pauvres d’Europe aujourd’hui, et comment nous en approchons-nous ?
  • Quels aspects communs et spécifiques de la vocation mariste du Frère et du laïc devons-nous découvrir et cultiver ?
  • De quelle formation avons-nous besoin comme Frères et laïcs d’Europe pour servir notre mission mariste ?
  • Quel type de communautés maristes devons-nous dessiner et consolider pour promouvoir notre mission ?

… et dans la détente

Le débat fut soutenu et ouvrit bien des perspectives. Un des fruits de l’Assemblée est un document qui regroupe les 17 défis à relever et auquel les Frères et les laïcs pourront se référer dorénavant.

Ces trois jours de rencontre ont montré que les Maristes d’Europe s’efforcent de raviver, avec amour et dévouement, l’idéal de Marcellin et de l’Évangile, sur le continent européen. En même temps, on constate qu’il est nécessaire d’agir avec audace.

On a pu aussi remarquer l’enthousiasme, la joie de la rencontre et du partage dans le chemin parcouru.

Troisième étape : RENCONTRE INTERNATIONALE de Mendès (Brésil)

Après l’étape européenne, la rencontre de Mendes du mois de septembre 2007 a marqué l’aboutissement de la démarche. L’Europe y était représentée par une délégation de 14 personnes, Frères et laïcs parmi lesquelles trois Maristes de la Province de l’Hermitage. Présence Mariste se fera l’écho de cet événement dans son prochain numéro.

Au Chapitre Général de 2009, le Supérieur Général, son Conseil et tous les capitulants auront à disposition une base très riche de données pour leurs réflexions et décisions afin de relancer avec foi et dynamisme tout l’Institut vers la mission de ce 21e siècle.

Frère Jean-Claude CHRISTE

(Publié dans « Présence Mariste » n°253, octobre 2007)