Petite histoire des JMJ

Depuis 1986, à Rome, le dimanche des Rameaux : 12 journées mondiales de la jeunesse ! (Présence Mariste n°270, janvier 2012)

L’esprit des JMJ commença à Rome pendant le Jubilé de 1983-1984, appelé Année Sainte de la Rédemption. Parmi les célébrations consacrées à la jeunesse, la plus importante eut lieu la veille des Rameaux, le 15 avril.

Sous le signe de la croix
Plus de 300 000 jeunes venant de toutes les parties du monde (et accueillis par près de 6 000 familles romaines) participèrent au Jubilé international de la jeunesse. Le 22 avril 1984, le saint Père Jean-Paul II fit cadeau aux jeunes d’une croix en bois symbolisant « l’amour du Seigneur Jésus pour l’Humanité », car « seul en Christ, mort et ressuscité, se trouve le salut et la rédemption ». Ensuite, l’ONU déclara 1985 Année Internationale de la Jeunesse. L’Église catholique organisa une nouvelle rencontre internationale le dimanche des Rameaux, le 31 mars, avec 350 000 jeunes qui se rassemblèrent sur la Place Saint Pierre à Rome.

Immense pèlerinage pour le monde…
Immense pèlerinage pour le monde…


Vu le succès de cette convocation, le Pape institua la Journée Mondiale de la Jeunesse en décembre de cette même année.

Dire l’espérance qui est en nous
Le 23 mars 1986, dimanche des Rameaux, la Première JMJ eut lieu à Rome, avec pour devise : « Soyez toujours prêts à vous défendre contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous. » (1 P 3,15)
Ce fut le premier d’une série de rendez-vous avec des jeunes, sous l’inspiration de celui qui a été appelé « le Pape des jeunes ». C’est au cours de cette JMJ que le Pape convoqua les jeunes pour le rassemblement suivant à Buenos Aires (Argentine), la première Journée Mondiale de la Jeunesse à caractère international.
La JMJ se tient annuellement dans chaque diocèse du monde, le dimanche des Rameaux, avec une cérémonie principale au Vatican, depuis 1986. Tous les trois ans un grand rassemblement international a lieu dans une grande ville. Ces rencontres internationales de plusieurs jours reçoivent habituellement le nom de Journées Mondiales de la Jeunesse.

Aux JMJ : dire l'espérance qui est en nous !
Aux JMJ : dire l’espérance qui est en nous !

Comme un pèlerinage dans le monde
Tel fut le cas pour l’année 2011, à Madrid du 16 au 21 août. Depuis ces dernières années, ces journées de rencontres sont devenues occasion de rassemblements préalables organisés par les Congrégations religieuses, les mouvements… Il en fut ainsi pour les Frères maristes, à Sydney en 2008 ; et à l’occasion de cette JMJ de Madrid.

En 2013, les JMJ se dérouleront au Brésil, à Rio de Janeiro. « Les jeunes Brésiliens, avec tous les problèmes qu’ils ont – et qu’ont les jeunes du monde entier – voient cette occasion avec beaucoup d’espérance, de joie et avec la responsabilité de faire de leur mieux pour avoir un monde plus juste, plus fraternel et plus chrétien », a ajouté l’archevêque de Rio de Janeiro.


F. Maurice GOUTAGNY
(Paru dans Présence Mariste N° 270, janvier 2012)

ÉDITIONS SUCCESSIVES DES JMJ

Dates Lieux Participants
1986 ROME (Italie) 300 000
1987 BUENOS AIRES (Argentine) 1 000 000
1989 ST JACQUES DE COMPOSTELLE (Espagne) 600 000
1991 CZESTOCHOWA (Pologne) 1 600 000
1993 DENVER (États Unis d’Amérique) 500 000
1995 MANILLE (Philippines) 4 000 000
1997 PARIS (France) 1 200 000
2000 ROME (Italie) 2 000 000
2002 TORONTO (Canada) 800 000
2005 COLOGNE (Allemagne) 1 200 000
2008 SYDNEY (Australie) 450 000
2011 MADRID (Espagne) 2 000 000
2013 RIO DE JANEIRO (Brésil) « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples. » (Mt 28,19)