N.D. de l’Hermitage, témoignages de participants

Quelques témoignages des participants à l’Assemblée Provinciale, « Un cœur, une mission »

"Aller à Notre Dame de l’Hermitage est un pèlerinage, un retour aux sources, surtout pour moi qui suis de la région. Se retrouver en groupe, nombreux, autour de St Marcellin, pour célébrer les 190 ans de notre Institut Mariste, à La Valla lieu de fondation, c’est renforcer la communion avec les quelque 37.000 Frères qui, depuis le 2 janvier 1817, ont prononcé un engagement mariste.

"Un cœur, une mission" : tout au long de 2006, nous nous sommes nourris avec nos amis Frères, et Laïcs, de Mulhouse. Plus qu’une connaissance, c’est par une reconnaissance de nos états de vie réciproques, sans confusion, s’accueillant, se complétant, s’interpellant, que le groupe a progressé. Il y eut même des étapes communes avec d’autres équipes voisines.

2 janvier 2007 : :arrivée de Mgr Lebrun, évêque de St-Etienne à l’église de La Valla pour fêter les 190 ans de la fondation de l’Institut des Frères Maristes

A l’Assemblée, mon atelier d’échange entendit parler aussi bien le grec, le hongrois que le français par une majorité de Laïcs. Beaucoup de références communes déjà, de connivences ; malgré tant de différences et d’éloignement, c’est un même esprit qui nous animait, nous poussait toujours plus loin. Nous parlions des situations en école, en travail social hors école, en fraternités proches ou loin des œuvres maristes, et nous ressentions battre fortement « UNUR, UNE MISSION. »

Frère Henri REOCREUX (Mulhouse, France)

« L’Assemblée Provinciale sur la Mission a été une grande expérience de communion entre des réalités et des personnes très différentes. Pendant tout le processus de réflexion de l’année a retenti l’appel de Marcellin : éduquer et évangéliser le cœur des enfants et des jeunes, surtout les plus démunis. Ce temps a été une occasion de prendre conscience de notre vocation de Laïcs Maristes, de la vivre comme un don et d’assumer, en partenariat avec les Frères, la responsabilité de la mission partagée.

Soirée conviviale

Ces trois jours, Frères et Laïcs, nous nous sommes plongés dans le charisme mariste, dans la complémentarité de nos vocations. Nous avons senti le besoin de vivre à fond et avec passion la réponse de fidélité au Seigneur d’après l’option choisie par chacun.

Une arrivée d’air frais et une grande nouveauté ! Cette Assemblée sera une solide référence et pour les Laïcs et pour les Frères.
Notre croissance se produit de façon naturelle et, même si nous ne pouvons pas oublier les difficultés rencontrées, nous pourrons nous sentir très heureux à cause du degré d’engagement vécu à Notre Dame de l’Hermitage. »

Pep BUETAS (Laïc, Catalogne)

"Nous savions que nous allions à une Assemblée Provinciale d’un genre nouveau… Elle fut bien engagée dès le premier soir, par une messe festive célébrée en l’église de La Valla par Mgr Dominique Lebrun, jeune et nouvel évêque de St Etienne.

La détente festive qui a suivi a permis d’accueillir des rois mages venus de Mongolie, Grèce et Hongrie. Vêtus d’habits chamarrés, ils ont présenté les vœux et offert un cadeau.

Belle façon aussi pour chacun de repartir, dynamisé pour la mission mariste Laïcs-Frères, à vivre au quotidien.

Chantal GOUTAYER (Laïque, France)

« Si les décisions sont nécessaires et importantes, je crois que les convictions, les recommandations et les discussions, faites en groupes ou en séance plénière, étaient celles que nous avons rapportées dans nos cœurs en rentrant chez nous.

Envoi, par le fr Provincial des 3 délégués pour Mendès

Nous avons vécu le nouvel esprit mariste : Frères et Laïcs, ensemble, nous avons bien travaillé à tous les niveaux de la rencontre, à égalité ; nous avons essayé d’approfondir la mission mariste, de proposer des solutions en ouvrant de nouveaux chemins, et d’examiner les nouvelles perspectives et les nouvelles initiatives, au niveau de la Province et de l’Institut.

Le partage des difficultés de notre mission, la nécessité de l’évangélisation des jeunes, mais surtout la prise de conscience de nôtre rôle comme éducateurs chrétiens, et l’importance de notre œuvre dans le monde entier, constituent les trois points communs qui nous ont unis en partant de Notre Dame de l’Hermitage. »

Yannis KOSTAS (Laïc, Grèce)

(Publié dans « Présence Mariste » n°251, avril 2007)