L’Hermitage nouveau arrive !

Le sens de cette restauration (« Présence Mariste » N° 258, janvier 2009)

En ce 3 décembre 2008, l’hiver s’est déjà bien installé sur la région et le froid est assez vif. Mais cela n’empêchera pas de vivre comme prévu les cérémonies de la première étape de reconstruction de l’Hermitage de Notre Dame.
En présence des personnalités telles que l’évêque de St Etienne, le maire de Saint Chamond, c’est une soixantaine de personnes qui se sont retrouvées pour cette « célébration ». Les photos que vous pouvez découvrir en disent plus que les mots que l’on peut exprimer.

Ainsi, après les discours d’usage, il y a eu le geste symbolique où l’évêque, puis le Frère Provincial ont piqué le rocher comme au temps du père Champagnat.

En présence de M. le maire et des architectes
En présence de M. le maire et des architectes

Puis ce fut la bénédiction du chantier par l’évêque, tout ceci accompagné des prières appropriées. Puis ce fut la visite de ce même chantier où l’architecte principal, Joan Puig-Pey, a expliqué aux invités le sens de son projet. Et enfin, tout le monde s’est retrouvé sous le chapiteau pour un cocktail sympathique. L’heure étant avancée, ceux qui ont pu, firent une visite approfondie des différentes parties des travaux, occasion de voir que certains secteurs étaient déjà bien transformés.

Comme au temps du Père Champagnat
Comme au temps du Père Champagnat

Il était intéressant pour tous les participants, spécialement pour les responsables d’entreprises qui étaient là, d’entendre le Frère Provincial rappeler le sens profond de cette restauration. En voici quelques extraits : En adaptant, pour notre époque, ce lieu historique, la Congrégation s’inspire de l’esprit du Père Champagnat. Elle veut en effet, permettre que des Frères Maristes non seulement de France ou d’Europe, mais du monde puissent venir à la source, puissent bénéficier de cette maison pour en goûter « l’Eau du Rocher ». Mais en ce temps, en plus des religieux, des Laïcs revendiquent cet Esprit Mariste et veulent en vivre. Cette maison sera donc au service de ce projet spirituel : de formation, d’écoute, d’expérimentation du ‘charisme’ mariste à la manière de Champagnat. Ces locaux rénovés et adaptés seront au service de tous : formateurs, éducateurs, enseignants, animateurs, enfants, jeunes, familles, frères, laïcs,… de tous les diocèses et en premier, bien sûr, de celui de St Etienne ; un service pour les réseaux éducatifs maristes de France, de la Province - aux cinq pays - et enfin un service international - plus de 77 pays concernés sur les cinq continents – un service bien mondial qui est dans l’esprit du bon Père, qui disait : « Tous les diocèses du monde entrent dans nos vues ».

Monseigneur Lebrun bénit le chantier
Monseigneur Lebrun bénit le chantier

Aussi, en rénovant ces lieux vous faites bien plus qu’un travail de professionnel, vous participez par anticipation à sa mission future. En préparant un lieu agréable, pratique, sobre et simple vous permettrez à des milliers de personnes de venir dans la paix de ce vallon découvrir ou retrouver l’appel intérieur à vivre l’amour, au milieu de ce monde avec les trois violettes de Champagnat : humilité, modestie, simplicité, qui fait un cœur « mariste ».

Joan, architecte en chef, explique son projet
Joan, architecte en chef, explique son projet

Un grand merci à la Société Nallet qui a assuré toute la logistique de cette belle cérémonie.

Frère André THIZY
(paru dans Présence Mariste N° 258, janvier 2009)