Le projet Hermitage : rénovation des lieux maristes d’origine

Les raisons de cette rénovation - le calendrier des travaux, leur financement.

On commence à en parler, à St Chamond et dans la région stéphanoise. L’Hermitage va faire peau neuve !
Tous ceux qui sont en lien avec les Maristes, en France ou à l’étranger, connaissent Notre-Dame de l’Hermitage, comme le lieu de fondation des Frères Maristes.

L’Institut des Frères Maristes s’est lancé dans un projet de rénovation de ses lieux d’origine.
Présence Mariste consacrera une rubrique spéciale sur ce projet, tout au long de sa réalisation, à travers les numéros à venir.

Qu’est-ce que le « PROJET HERMITAGE » ?

Quatre lieux :

Ce projet concerne, en fait, quatre lieux, liés aux origines des Maristes ou de leur fondateur, Marcellin Champagnat : le site de l’Hermitage, à St Chamond (42) ; Le Rosey, hameau natal de Marcellin Champagnat, à Marlhes (42), La Valla-en-Gier, considéré comme le "berceau de l’Institut" et Maisonnettes, hameau de La Valla-en-Gier, où est né Gabriel Rivat, devenu Frère François et qui sera le premier successeur de Marcellin Champagnat comme supérieur de l’Institut.

ND de l’Hermitage, St-Chamond (Loire)

Ces divers lieux constituent les étapes de la traditionnelle "route Champagnat", proposée aux visiteurs et pèlerins, venant à l’Hermitage.

Parmi ces quatre lieux, l’Hermitage est le plus important. C’est là que Marcellin Champagnat a passé la plus grande partie de sa vie, depuis 1824, date de la construction de la maison, jusqu’à 1840, année de sa mort. C’est là qu’il a formé les premières générations de Frères, qu’il a donné forme et caractère à la mission mariste.

Étant donné l’importance de ce lieu du point de vue historique, la première partie des travaux concernera uniquement l’Hermitage.

Les raisons de cette rénovation

« Depuis le jour où il a appelé l’Hermitage « notre maison » jusqu’à présent, la maison que Marcellin a construite a eu une place spéciale dans le cœur de beaucoup d’entre nous »
écrit le Frère Séan Sammon, Supérieur Général, dans sa circulaire du 6 juin 2007, présentant ce projet.

Le Rosey, Marlhes (Loire)

« L’Hermitage » est bien la "maison commune" des Frères Maristes et des laïcs, partenaires associés à leur mission.

Le projet de rénovation, décidé conjointement par le conseil général des Frères et par le Conseil de la Provincial de l’Hermitage, concerne bien tout l’Institut. Il constituera une nouvelle étape dans la vie de la "maison-mère".

Une démarche de
« REFONDATION » SPIRITUELLE ET MATERIELLE

La rénovation des bâtiments n’est qu’un aspect du projet. Celui-ci s’inscrit dans la démarche de « refondation de l’Institut » symbolisée par la mise en place d’une nouvelle communauté d’accueil à Notre-Dame de l’Hermitage, lorsque les travaux seront achevés ; communauté plus internationale, composée de Frères et de laïcs, dont la fonction essentielle sera l’accueil des personnes et des groupes, jeunes et adultes, de France et de l’étranger, pour un temps de formation, de découverte de Marcellin Champagnat, de sa mission, d’expérience du charisme mariste.

« Berceau de l’Institut », La Valla-en-Gier (Loire)

La rénovation immobilière concernera les divers corps de bâtiments, pour les rendre plus fonctionnels, plus accessibles aux diverses catégories de visiteurs, et conformes aux normes actuelles de sécurité ; également pour offrir une capacité d’accueil plus importante. Cette rénovation gardera, dans son style, un caractère de simplicité, tel que Marcellin Champagnat a voulu marquer tout ce qu’il a entrepris.

La mise en œuvre du projet

Ce projet est le fruit d’une réflexion approfondie de la part d’une commission internationale des Frères, et d’une consultation très large auprès des Frères de tout le monde mariste.

La réalisation du chantier a été confiée à un architecte catalan, M. Joan PUIG PEY. Celui-ci est bien connu des Frères de Catalogne. Il a réalisé la rénovation de leur centre d’accueil de Les Avellanes. Il s’est associé à un cabinet d’architectes lyonnais : Stéphane ROULLEAU et Yves PONCET.

Calendrier des travaux

Les travaux devraient commencer en mars 2008 pour se terminer, en principe, à l’été 2009.

L’une des conséquences, c’est la fermeture du Centre d’accueil de l’Hermitage, pendant toute la durée des travaux. Seule une petite communauté de trois Frères résidera à l’Hermitage, dans la maison dite « des sources », afin d’assurer une présence et favoriser la logistique du chantier.

Et le financement ?

Un tel projet de rénovation implique forcément des frais considérables. C’est tout l’Institut qui participera au financement de ces travaux, mais la Province de l’Hermitage (Catalogne, France, Grèce, Hongrie) prendra à sa charge une large part des frais.

En ne considérant que l’aspect financier, un tel projet suscitera, n’en doutons pas, beaucoup de critiques, du genre : « Des transformations aussi importantes, est–ce bien nécessaire ? … Les Frères n’ont-ils pas d’autres priorités, auprès des jeunes en difficultés, pour aider les écoles et d’autres œuvres d’éducation ? »
De telles critiques sont inévitables.

Il peut être utile, pour les relativiser, de se rappeler ce qu’on disait de Marcellin Champagnat, quand il entreprit la construction de l’Hermitage en 1824.
« Ce fou de Champagnat, disaient plusieurs de ses confrères et beaucoup d’autres personnes, a donc perdu la tête ? Que prétend-il faire ? Où prendra-t-il pour payer cette maison ? Il faut qu’il soit d’une témérité extrême et qu’il ait perdu tout bon sens, pour s’aveugler à ce point et pour concevoir de pareils projets. »
(Vie. p.127°)

Son biographe ajoute :
« Le père Champagnat n’ignorait pas ce que l’on pensait et ce qu’on disait de lui dans le public, mais il était peu touché des discours des hommes, et jamais il ne prit pour règle de sa conduite les principes de la prudence humaine. »
(Vie p.128)

Cela dit, Marcellin Champagnat n’hésitait pas à demander à des gens riches, parmi ses connaissances, de l’aider à réaliser son projet. C’est ainsi que la construction de l’Hermitage qu’il croyait être avant tout l’œuvre de Dieu, se réalisa comme il l’avait prévu.

Maisonnettes (Hameau de La Valla)

Face au projet Hermitage 2008, puissions-nous avoir les convictions de Marcellin Champagnat !

Soutien financier

Pour réaliser le "projet Hermitage 2008", il sera fait appel à la générosité de bienfaiteurs ; dons à faire de diverses façons.

Soutien spirituel

Toutes les personnes, en lien avec des Maristes, et qui se sentent « maristes de cœur », sont invitées à soutenir ce projet dans la prière. Tout d’abord pour que les membres de la future communauté de l’Hermitage se préparent à donner une « âme » au « nouvel Hermitage » et réalisent ainsi le but premier voulu à travers cette rénovation. Ensuite, que les lieux rénovés traduisent l’essentiel du message de Marcellin Champagnat et des Maristes aux générations à venir.

Frère Michel MOREL

(Publié dans « Présence Mariste » n°253, octobre 2007)