La pastorale des jeunes en Europe

Une rencontre pour mieux comprendre comment vivre la pastorale des jeunes : être « évangélisateurs parmi les jeunes » (Présence Mariste N° 274, janvier 2013)

Du 23 au 28 septembre 2012, des responsables de la Pastorale Mariste d’Europe (PMJ) se sont réunis à N. D. de l’Hermitage. Cette initiative, sur invitation du secrétariat de la Mission de Rome, a réuni quelque 45 Frères et jeunes aux sources fondatrices de notre Institut. Ils se sont retrouvés pour donner un sens plus fort à la pastorale mariste.

Après les continents américain, africain, océanien, c’est à N. D. de l’Hermitage que s’est déroulée la rencontre de responsables des cinq provinces maristes d’Europe. Depuis l’Irlande jusque la Grèce et le Liban, c’est toute une communauté mariste qui s’est mise « autour de la même table » pour partager ses propres expériences et projets de pastorale. L’Asie vivra cette même rencontre au mois de décembre.

Un document commun à tous les acteurs en pastorale mariste
Le document « Évangélisateurs parmi les jeunes » a été au centre de la rencontre. Ce document, pensé et rédigé par une équipe internationale de Frères et de Laïcs, accompagne la pastorale des jeunes à travers les cinq continents.
La dynamique proposée a conduit le groupe à partager des réalités vécues sur les terrains très divers que sont les insertions de vie en Europe. C’est ainsi une belle mosaïque mariste qui s’est dévoilée peu à peu au rythme des échanges et des temps de partage en petits groupes. Le défi était également de pouvoir mettre en place, pour la pastorale mariste des jeunes en Europe, un processus d’appropriation du document pour le confronter aux diverses réalités vécues en Europe.
Celles-ci sont diverses, bien sûr, mais la volonté mariste de « faire connaître et aimer Jésus-Christ » dans tous ces milieux des enfants et des jeunes nous est commune.

Désir des jeunes : « Faire connaître et aimer Jésus-Christ » !
Désir des jeunes : « Faire connaître et aimer Jésus-Christ » !

À l’unisson du monde mariste
Cette semaine a permis à toutes les équipes de se sentir solidaires mais aussi d’être acteurs de ce projet commun de l’annonce de Jésus-Christ et le lien s’est élargi à la dimension du monde lors des interventions du F. João Carlos do Prado, directeur du secrétariat de la mission à Rome, et du F. Joe McKee, Vicaire général.
La rencontre s’est terminée par la rédaction d’un document commun, un vrai credo de la pastorale pour le monde mariste en Europe.
Après ces quelques jours passés dans une atmosphère de très grande fraternité, chacun est retourné sur sa terre où il est invité à intégrer les propositions pastorales en ayant un peu plus conscience, dans la tête et dans le cœur, que c’est tout un réseau mariste solidaire qui est à l’œuvre sur le terrain.

F. Roberto di Troia (Belgique)
(Paru dans Présence Mariste N°274 Janvier 2013)

J’ai remarqué que malgré la langue et les diverses provenances, nous avons la même vision de l’esprit et de la famille maristes. En partageant sur le document « Évangélisateurs parmi les jeunes », j’ai senti que nous étions d’accord sur les mêmes valeurs que celles développées dans ce document, sur la manière d’aborder la pastorale, vue comme un moyen d’aborder le jeune et de l’inviter à progresser. C’est le jeune qui est au cœur du projet, de la démarche.

David Cumin, Français - 27 ans

Par rapport à la mission mariste, je me rends compte que nous faisons des choses en pastorale, mais que c’est sur les relations interpersonnelles qu’il faudrait avancer. Cette expérience va m’aider à vivre moi-même davantage la dimension mariste, à être plus attentif à ce que je vis en particulier dans ma relation et ma présence aux enfants.

Lakis Varthalitis, Grec -32 ans

Cette rencontre m’invite à une plus grande coresponsabilité dans la mission. Cela me pousse à reprendre à mon compte le rêve de Champagnat : construire une Église mariale qui vit l’union à Jésus, qui vit le service, la louange, qui met l’accent sur la communion fraternelle. Une Église qui donne de la place aux jeunes, leur permettant de se sentir acteurs, coresponsables de la vie et de la mission de l’Église.

Édouard Jabre, Libanais - 29 ans