Impressions de quelques visiteurs

De remarquables concordances d’avis personnels !

Du Frère Carlos Toral Gutiérez, Frère mexicain du 3e âge

C’était ma 4e visite à l’Hermitage. La façon dont on a respecté et même, mis en valeur l’œuvre originelle du Père Champagnat m’a paru excellente.
L’énorme travail qu’a exigé l’extraction de centaines de m3 de rocher me renvoie, de diverses façons, à la spiritualité et au modèle éducatif de Saint Marcellin.

Marie, chemin pour aller à Jésus
Marie, chemin pour aller à Jésus


Travail non seulement pour acquérir des compétences, mais encore pour forger la volonté. Travail régulier qui exige effort et constance. Les angles du bâtiment et les pierres apparentes dans la maison nous suggèrent que le travail doit être bien fait, complet et fini à temps.

De Maria Gabiela Pisano, laïque argentine, vivant depuis quelques années à Paris

J’ai travaillé de nombreuses années avec les Frères Maristes en Argentine ; ce qui m’a permis de connaître Marcellin Champagnat.
J’ai toujours eu envie de connaître le lieu où s’est réalisé le « rêve » de Marcellin.
En allant à l’Hermitage, j’ai pu m’immerger dans cette atmosphère, partageant directement cette ambiance dont j’avais tant entendu parler.

Un message à transmettre à travers les générations de frères
Un message à transmettre à travers les générations de frères


J’ai éprouvé la même sensation d’esprit de famille que dans les collèges maristes. Je suis émerveillée de découvrir comment une sensation peut dépasser les frontières… Le charisme ne connaît pas de limites géographiques, ni de barrières de langues.
J’ai été enchantée par la maison : la rénovation est très bien réussie : c’est simple, très bien fait, accueillant, de qualité.
La partie historique m’a impressionnée ! Je ne m’imaginais pas qu’elle puisse être pensée comme la visite d’un musée : interactif, dynamique, intéressant, historique. De plus, le fait de se sentir accueilli par un groupe de Frères et de laïcs de diverses nationalités rend cet accueil émouvant et riche dans sa diversité.

De Fabiano Incerti, professeur à Curitiba – Brésil

Dès mon jeune âge, comme élève mariste, j’essayais d’imaginer comment était le lieu où Champagnat a vécu, où il a construit sa communauté et réalisé son rêve. Avoir la chance de passer quelques jours à l’Hermitage m’a permis de concrétiser mes pensées. Des tas de choses gardées en mon cœur ont pu ainsi être reprises et ressenties au profond de moi-même, dans la paix et la prière.
Je remercie Dieu pour cette grâce ; je le remercie pour l’accueil de la communauté internationale qui, dans la simplicité et dans la joie, témoigne de la manière spécifique d’être mariste.

Harmonie des couleurs et des formes
Harmonie des couleurs et des formes
De David Dedieu, jeune professeur des écoles à Bourg-de-Péage (26)

Que de changements et de nouveautés dans la continuité de l’œuvre de Marcellin Champagnat ! J’ai toujours pensé que les Frères Maristes étaient des précurseurs. Ces deux jours passés à Notre-Dame de l’Hermitage me l’ont confirmé, tant sur le plan des commodités que de la formation suivie. L’accueil fut remarquable, nous avons bénéficié d’un grand confort.
J’ai visité les nouveaux bâtiments à la lumière du Chapitre général des Frères de 2009. Nous sortons de l’Hermitage avec un cœur nouveau pour appréhender le monde et ses constantes mutations mais surtout pour participer à l’édification d’un monde nouveau.
À l’image des Frères et de leur fondateur, ce nouveau centre spirituel marque une grande espérance face à un avenir incertain et ce désir toujours ardent de service et d’accueil des jeunes et de leurs éducateurs.