Maristes en Catalogne française

Grâce à la Fraternité de Laïcs « Le Ribat », la vie mariste y reste bien présente aux alentours de Perpignan. Deux événements vécus dernièrement. (Présence Mariste, n° 272, juillet 2012)

Il y a bien longtemps qu’il n’y a plus de communauté de Frères Maristes aux alentours de Perpignan. Mais grâce à la Fraternité « Le Ribat », la vie mariste y reste bien présente.
A l’exemple des deux évènements vécus dernièrement.

Une initiative paroissiale

En décembre 2011, au cours d’une de nos rencontres maristes, un des membres de notre équipe qui fait le lien avec la paroisse de Rivesaltes, nous a fait part de la décision de restructurer le diocèse de Perpignan-Elne et du projet de construire une chapelle et il nous a proposé de participer à ce projet.

Partage de la vie et de la mission (photo : Frat Espira)
Partage de la vie et de la mission (photo : Frat Espira)

Nos réunions maristes étant aussi pour la vingtaine de personnes assidues, l’occasion de faire vivre la paroisse, c’est au sein de cette équipe qu’est née l’idée d’organiser une journée d’amitié et de partage afin de participer à la construction de la chapelle Jean-Paul II. Ce même jour, nous avions prévu un thème de rencontre autour de l’interview de Thierry BIZOT.

À la suite de notre discussion, il nous a semblé intéressant de la proposer à un plus grand nombre de personnes. C’est ainsi que le dimanche 22 janvier 2012 les membres de la Frat après le partage d’un bon repas préparé par leurs soins, ont invité les paroissiens à écouter le témoignage de Thierry Bizot donné aux mardis des Bernardins, suivi de la projection du film : « Qui a envie d’être aimé ? » d’après son livre « Catholique anonyme ». À l’issue de la projection, quelques réflexions de personnes plutôt éloignées de l’Église nous ont interpelés :

« J’ai été très émue », « Quelle bonne idée que cette journée ! », « Ça rejoint ma vie », « J’aimerais en reparler », « Je ne sais pas l’exprimer mais j’ai été touchée ».

L’ambiance, était à la fête, des liens d’amitié se sont tissés, de belles paroles ont été échangées, une bien belle journée due à l’initiative des membres de la Fraternité Le Ribat.

Garder la mémoire du Frère Henri Vergès

Qu'Henri Vergès veille sur nous" (photo : Frat d'Espira)
Qu’Henri Vergès veille sur nous" (photo : Frat d’Espira)

Samedi 17 décembre 2011, l’église d’Espira de l’Agly a vécu une célébration d’action de grâce à la mémoire du F. Henri VERGÈS. Ce Frère Mariste natif de Matemale a consacré 25 ans de sa vie au service des plus modestes, des plus pauvres en ALGÉRIE où il a été assassiné le 8 Mai 1994.

La Fraternité mariste a souhaité se souvenir de sa vie et de sa mort tragique. Son portrait a été béni par le P. Rémi Vuillemin en présence du F. Léonce Fabregoule.

Lors de ses obsèques en la cathédrale Notre Dame d’Afrique à Alger, le Cardinal Léon-Etienne Duval disait de lui : « Le cher Frère Henri, a été un témoin authentique de l’amour du Christ, du désintéressement absolu de l’Église et de la fidélité au peuple algérien. »

Son visage souriant aidera désormais tous ceux qui entreront dans l’église Sainte Marie, à être aussi des témoins d’amour, de paix et de prière. La Fraternité mariste « Le Ribat » remercie Mgr André Marceau d’avoir été à l’initiative de cette démarche.

Geneviève BARRÈRE et Les membres de la Frat d’Espira