Secrétariat communion frères-laïcs

L’Europe a de grands défis : découvrir qu’un nouveau modèle est en train de naître… Un secrétariat mariste vivant et dynamique, présenté par Ana SARRATE. (Présence Mariste N° 268 Juillet 2011)

Le Chapitre général a reconnu définitivement la vocation mariste des laïcs : « Nous reconnaissons et nous appuyons la vocation du laïc mariste. Nous croyons que c’est une invitation de l’Esprit à vivre une nouvelle communion entre Frères et laïcs, qui apportera une plus grande vitalité au charisme mariste et à la mission dans notre monde. » Nous croyons que c’est un « Kairos », une opportunité pour partager et vivre avec audace ce charisme, formant tous ensemble une Église prophétique et mariale.

Membres du secrétariat des laïcs réunis à Rome
Membres du secrétariat des laïcs réunis à Rome

La finalité du secrétariat des laïcs est de promouvoir ce nouveau « kairos  », d’explorer de nouvelles formes de vie mariste, d’enrichir la complémentarité des vocations, d’accompagner la nouvelle relation frères-laïcs. Pour cela nous mettons en place les processus de formation pour une recherche sincère de Dieu, un itinéraire de conversion personnelle et une rénovation institutionnelle.

[fond jaune]Au service des provinces et des régions[/fond jaune]

En fonction de leur disponibilité, les membres du secrétariat pourront venir partager la vie et les actions du mouvement des laïcs. Actuellement, le directeur est le frère Javier Espinosa et il a deux codirecteurs laïcs (Tony Clark et Ana Sarrate) qui travaillent en étroite collaboration et se rencontrent deux ou trois fois par an. Dans cette nouvelle structure, une personne représentera chaque région mariste, et sera le lien entre le secrétariat et les régions (continent) et entre les provinces qui les composent.

Le secrétariat en réunion à Rome
Le secrétariat en réunion à Rome

Il existe une grande variété d’expériences nouvelles et génératrices de vitalité dans notre famille mariste en Europe : la croissance et l’autonomie des fraternités du Mouvement Champagnat de la Famille Mariste (MCHFM), la création du Conseil européen pour son animation, des groupes de laïcs maristes très impliqués dans la mission, des communautés de Frères et de laïcs comme celle de Mulhouse (15 ans d’existence cette année) et celle de N-D de l’Hermitage, les expériences de formation conjointe dans diverses provinces européennes. Quelques membres des fraternités ont exprimé des engagements publics devant le Frère Provincial. À noter aussi l’étude et l’approfondissement du document « Autour de la même table » dans de nombreux groupes et commissions.

Un événement très significatif fut la rencontre européenne des fraternités du MCHFM en août 2010 à Guardamar (Espagne) organisée pour la première fois par les laïcs du Conseil européen. Nous avons découvert tous ensemble le chemin du futur : la formation conjointe, la mission et la communion en renforçant les réseaux et les rencontres.

Le conseil européen du MCHFM à Guardamar
Le conseil européen du MCHFM à Guardamar

L’Europe a de grands défis : découvrir qu’un nouveau modèle est en train de naître ; toute nouveauté implique une période de recherche, de conversion et de cheminement. Cela nous demande plus que jamais d’unir nos forces et de compter les uns sur les autres ; de discerner ensemble ; d’être courageux et de parier sur ce qui donne vie et répond à notre être mariste plus authentique et donc de faire confiance : « Si le Seigneur ne construit la maison, ses bâtisseurs construisent en vain. » (Ps 126) comme nous l’a enseigné Marcellin Champagnat.


Ana SARRATE
Paru dans Présence Mariste N° 268 Juillet 2011